Congo-Kinshasa: Freddy et Mireille - Mariage religieux scellé !

Samedi 13 juillet 2019, à la cathédrale Notre Dame de Fatima, à Kinshasa Gombe, Mireille Mabi, fille du Professeur Mabi Mulumba et son conjoint, M. Freddy, se disent oui pour la vie. Déjà vers le début de l'après-midi, sous un doux soleil de cette saison sèche, les convives attendaient à l'entrée de l'église pour le début de la cérémonie.

Quelques minutes plus tard, le cortège des mariés a fait son entrée dans l'enceinte de l'église. Entrées en premier lieu au sanctuaire, les familles se sont reparties selon la traditionnelle formule catholique. La famille de l'époux dans l'allé droit du sanctuaire et celle de la femme du côté gauche.

Puis, le moment solennel arriva. C'est Freddy, dans les bras chaleureux de sa mère qui entre le premier, pour attendre sa charmante épouse devant l'autel. Juste après, c'était le moment magique : l'entrée de la mariée. Mireille Mabi, également, sous les bras protecteurs de son père, le Professeur Mabi Mulumba, avait fait son entrée majestueuse, toute souriante et rayonnante. Très applaudie, elle a tout de suite rejoint son heureux mari qui attendait impatiemment.

La joie était au rendez-vous et l'ambiance très joviale. L'homélie dit par le père Michel Ekonzo Ekwalanga, le curé de la paroisse n'était pas si long. Pour tout dire, le Père Michel a exhorté les deux époux à continuer de s'aimer même dans les moments tortueux de leur vie en couple, de se soutenir mutuellement dans les moments difficiles. "Lors du mariage de Canaan, alors que le vin était fini, Marie la mère de Jésus lui a prié d'intervenir. Dans le mariage, le vin qui finit représente les problèmes. Il faut donc toujours faire appel à la Sainte Vierge pour qu'elle plaide pour vous", a insisté le prêtre qui avait tiré son récit du livre de l'Apôtre Jean.

En dernier ressort, le moment le plus serein est arrivé. Celui des échanges de consentement entre les époux : "le oui je le veux", comme l'on peut dire. Après s'être promis de s'aimer et de rester fidèles l'un à l'autre, les heureux mariés se sont passés les anneaux, suivi d'un gros baiser, qui dit absolument tout. Oui, c'en est fini. Et tous ceux qui pouvaient roder autour de deux peuvent s'avouer vaincus.

Sous un fond musical approprié, la procession est sortie de l'église, pour une petite séance des photos. Quelle ne pouvait pas être naturellement la joie de Papa Mabi Mulumba, qui a accompagné en mains propres sa fille dans le mariage. La joie mêlée à l'émotion ne lui ont pas permis de dire grand-chose que : "je suis comblé et honoré !". Il ne reste plus qu'à souhaiter bon vent au couple.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.