Cote d'Ivoire: Pétrole et Énergie - Piliers de l'émergence et sources de création d'emplois

16 Juillet 2019

Le ministre Abdourahmane Cissé entend doter la Côte d'Ivoire d'un Plan d'action sur la période 2019-2030.

Le ministre Abdourahmane Cissé, en charge du pétrole, de l'énergie et des énergies renouvelables, et plus de 200 experts des structures sous tutelle, se sont retrouvés depuis le 15 juillet à l'hôtel Président de Yamoussoukro, pour faire l'état des lieux dans ces différents secteurs.

Ils vont également mener des réflexions approfondies sur le développement et envisager les perspectives pour les prochaines années.

À l'ouverture des travaux, Abdourahmane Cissé a souligné aux participants venus de l'administration et du secteur privé, que le Président Alassane Ouattara ambitionne de faire des secteurs pétrolier et énergétique des piliers du développement économique de la Côte d'Ivoire. Mais aussi et surtout, une source de création d'emplois pour la jeunesse ivoirienne.

Ces journées de réflexion qu'il a souhaitées inclusives et participatives devront, a indiqué Abdourahmane Cissé, faire le diagnostic de ces deux mamelles, à l'effet d'affiner la politique du ministère dans ces domaines et d'adopter de nouvelles approches plus efficaces.

Pour le ministre, ces journées de réflexion devront déboucher sur la formulation de recommandations pragmatiques et novatrices pour traiter les difficultés, appréhender les enjeux ou les défis identifiés.

« Ces recommandations seront déclinées en Plans d'action sur le court terme, (2019-2020) et sur le moyen et long terme (2021-2030), avec des indications claires des responsables desdites actions.

Ces plans d'action constitueront la feuille de route de développement des secteurs Pétrole et Énergie de Côte d'Ivoire, jusqu'à à l'horizon 2030 », a indiqué le ministre Abdourahmane Cissé.

Au niveau du secteur Pétrole, cinq thèmes vont être passés au peigne fin. À savoir "Exploration du bassin sédimentaire ivoirien et production optimale des gisements pétroliers et gaziers ; cadre légal et contractuel du secteur de l'amont pétrole : défis, enjeux et perspectives ; Approvisionnement du marché national en produits pétroliers : état des lieux, enjeux et perspectives ; Transport des produits pétroliers : état des lieux et perspectives et enfin Réglementation de la distribution des huiles lubrifiantes en Côte d'Ivoire : enjeux et perspectives".

Au chapitre du secteur de l'énergie, cinq thèmes également vont meubler les travaux. À savoir "Quelle politique nationale de maîtrise de l'énergie et de développement des énergies renouvelables pour accompagner la Côte d'Ivoire à l'émergence ; Conventions et contrats de production d'électricité, quelles améliorations pour l'État et le secteur privé ;

Quelle politique de gestion des s activités de transport et de dispatching de l'énergie dans le cadre du marché régional de l'énergie ? ; Quelle politique pour l'accès à l'électricité pour les campements ? ; et enfin Quels sont les leviers pour demeurer un acteur clé du marché régional de l'énergie ?

Cette rencontre prend fin ce 16 juillet, après le lancement du prix Innovation Pétrole et Énergie et du démarrage des activités du Laboratoire mobile des hydrocarbures.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.