Burkina Faso: Activités commémoratives des cent ans de la Haute-Volta - Une immersion dans l'histoire de la Boucle du Mouhoun

16 Juillet 2019

Le public de la salle polyvalente de Dédougou a visité et revisité l'histoire de la Boucle du Mouhoun au cours de cette conférence.

Le secrétariat permanent de l'organisation de la fête nationale du 11-Décembre a organisé le samedi 13 juillet 2019 à Dédougou, une conférence publique sur l'histoire et les potentialités économiques de la Boucle du Mouhoun dans le cadre de la commémoration des cent ans de la Haute-Volta. Tôt le matin, c'est un cross populaire qui a marqué le démarrage des activités.

Lancées en avril 2019 à Kaya dans la région du Centre-Nord, les conférences régionales sur le centenaire du Burkina Faso étaient à leur sixième étape, ce samedi 13 juillet 2019, à Dédougou, dans la Boucle du Mouhoun.

«De la création de la Haute-Volta à la construction de l'Etat-Nation burkinabè : leçons et défis», c'est sous ce thème que se tiennent ces conférences publiques dans les treize (13) régions du pays, à la faveur de la commémoration des cent ans de la Haute-Volta, aujourd'hui Burkina Faso.

«Le secrétariat permanent de l'organisation de la fête nationale du 11- Décembre a été instruit par le gouvernement, d'organiser ces conférences sur le centenaire, afin de faire découvrir ou redécouvrir l'histoire de notre pays», a justifié le secrétaire permanent de l'organisation de la fête nationale du 11-Décembre, Khalil Bara.

Ecrite par des acteurs qui ne sont pas forcément des Burkinabè, l'histoire du Burkina faso, poursuit Khalil Bara, mérite d'être appropriée par le peuple burkinabè, surtout par la nouvelle génération.

Ainsi, ces conférences, a-t-il indiqué, permettront de faire une compilation des différents thèmes qui seront développés, afin d'avoir une histoire authentique.

Plus qu'un fait historique, la commémoration des cent bougies de la Haute-Volta soufflées le 1er mars 2019, selon le gouverneur de la Boucle du Mouhoun, Edgard Sié Sou, est un devoir qui doit entraîner une prise de conscience, dans le but d'œuvrer pour la cohésion sociale de l'ensemble des filles et fils, la stabilité et le progrès durable.

Bâtir l'Etat-Nation A Dédougou, pendant plus de deux heures, d'imminentes personnalités ont tenu en haleine le public qui a fait le déplacement de la salle polyvalente de la cité de Bankuy sur l'histoire du «grenier du Burkina» et sur ses potentialités économiques.

«Après le colloque sur les cent ans du Burkina Faso, il a été jugé utile d'aller dans les régions pour permettre aux uns et aux autres de découvrir l'histoire de leur région.

Plus qu'un fait historique, le centenaire de la Haute-Volta, selon le gouverneur Edgard Sié Sou doit permettre «une prise de conscience, d'œuvrer pour la cohésion sociale de l'ensemble des filles et fils, de la stabilité et du progrès durable».

Pour ce qui est de l'étape de Dédougou, il s'agira de faire un cours d'histoire sur la région de la Boucle du Mouhoun, afin de permettre à l'ensemble de cette partie du Burkina faso de s'approprier leur histoire.

Ensuite, une seconde communication sur les potentialités économiques dont la région dispose pour se développer», a rappelé Magloire Somé, professeur d'histoire contemporaine à l'université Joseph-Ki-Zerbo.

D'un côté, pour le professeur d'histoire contemporaine, par ailleurs conseiller spécial du Premier ministre, ces conférences mettent l'accent sur l'histoire et la cohésion sociale, et de l'autre côté sur les potentialités économiques pour amener les populations à prendre conscience qu'elles peuvent se baser sur ces potentialités pour bâtir l'Etat-Nation.

C'est pourquoi le secrétaire permanent de l'organisation de la fête nationale du 11-Décembre a invité les participants de Dédougou, surtout la frange jeune, à faire sienne l'histoire de la Boucle du Mouhoun.

Avant de rejoindre la salle polyvalente de Dédougou pour cette conférence, le comité d'organisation des activités commémoratives du centenaire de la Haute-Volta a invité tôt le matin, la population de Dédougou sur le terrain du sport pour un cross populaire qui a conduit les sportifs d'une matinée, a permis aux conférenciers, selon le gouverneur Edgard Sié Sou, de se mettre en jambe et d'être de bonne humeur pour suivre les différentes communications.

Un circuit d'environ quatre kilomètres suivi d'une séance d'aérobic a permis aux Dédoulais d'apporter leur touche aux activités commémoratives des cent ans de la Haute-Volta.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.