Participation de Vera Songwe à un débat de haut niveau sur l'informalité à New York

15 Juillet 2019

New York — La Commission économique pour l'Afrique organise, en partenariat avec le ministère égyptien de la Planification, du Contrôle et de la Réforme administrative, l'Union Africaine, la Commission économique pour l'Asie Occidentale (ESCWA) et la Mission permanente de l'Afrique du Sud auprès des Nations Unies un débat de haut niveau sur «Le secteur informel et l'Agenda 2030», le mardi 16 juillet à New York, en marge du Forum Politique de Haut Niveau.

Ce débat de haut niveau se tiendra avec la participation de Vera Songwe, Secrétaire exécutive de la CEA, Hala El Said, Ministre égyptienne de la Planification, du Suivi et de la Réforme Administrative, Rola Dashti, Secrétaire Exécutive de l'ESCWA, Mmamoloko Kubayi-Ngubane Ministre sud-africain du tourisme, Ahmed Kamaly, Vice-Ministre Egyptien de la Planification, du Suivi et de la Réforme Administrative, et Ayoub Zaid Elrashdi, de la Mission Permanente de l'Union africaine auprès des Nations Unies.

Les participants étudieront les problématiques de l'économie informelle dans les pays africains et arabes, les avantages potentiels d'un secteur informel réduit pour le développement et les options pouvant permettre aux pays de réduire et mieux contrôler la taille de leurs économies informelles.

Plus de 61% de la population mondiale active est actuellement employée dans le secteur informel (OIT). En Afrique et dans les pays arabes, ce nombre atteint 85,8% et 68,6%. Toutefois, selon les estimations de la CEA, l'informel fait perdre aux pays africains jusqu'à 4,6% de leur PIB.

Evènement : «Secteur informel et Agenda 2030»

Date : 16 juillet 2019 de 18h30 à 20h00

Lieu : Siège de l'ONU, Salle de Conférence 5

Equipe de communication

Commission Economique pour l'Afrique

Bureau pour l'Afrique du Nord

Tel : +212 (0) 537 548 749

Email : filali-ansary@un.org; cea.an.coms@gmail.com

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.