Cameroun: Est - 14 agents publics sanctionnés

Le conseil régional de discipline, présidé par le gouverneur Grégoire Mvongo, s'est tenu vendredi dernier à Bertoua.

Une cinquantaine de dossiers de fonctionnaires indélicats ont été examinés vendredi dernier à Bertoua, lors du Conseil régional de discipline. Une session présidée par le gouverneur de l'Est, Grégoire Mvongo. A l'issue de la séance qui s'est étendue durant presque toute la journée, 14 fonctionnaires ont été sanctionnés. Des sentences qui vont de l'abaissement d'un échelon au simple avertissement, en passant par le retard à l'avancement et le blâme. Parmi les autres dossiers, cinq ont été acquittés et d'autres transférés au conseil permanent de discipline. La grande majorité des cas examinés provenait de la délégation régionale du Minesec (42), le Minfopra (7), le Minedub (3) et le Minsanté (1).

Dans nombres de cas, il s'agissait notamment d'absences irrégulières, voire d'abandons de postes. Des absences que les agents auditionnés ont tenté de justifier par des problèmes de santé ou des soucis familiaux. Pour les membres du Conseil, l'Est étant une région très vaste avec certaines localités difficiles d'accès, certains agents cherchent souvent à en tirer profit dans leur argumentaire. «Pour ce qui est des sanctions, l'objectif recherché était de rappeler aux fonctionnaires qui sont affectés dans la région de l'Est, que le salaire obéit au principe de base du droit budgétaire qui veut que le paiement se fasse après service. Donc si vous ne travaillez pas, vous ne devrez pas être rémunéré. J'espère que ce message parviendra à ses destinataires et qu'on aura de moins en moins de cas d'abandons de postes», déclare Grégoire Mvongo.

Pour le délégué régional du ministère de la Fonction publique, Alexis Mbalabouom les démarches vont se poursuivre pour s'assurer que les agents publics sont effectivement à leurs postes, pour ce qui est de la présence effective. C'est notamment le sens des descentes sur le terrain effectuées précédemment dans les localités d'Atok et de Dimako, dans le cadre du concept de «fonction publique de proximité». Question d'une part, de toucher du doigt les réalités locales et de visiter les services administratifs afin de s'assurer de l'assiduité des agents publics. D'autre part, il s'agissait également de les sensibiliser sur la réglementation et sur certaines innovations mises en place pour faciliter le suivi et le traitement de leurs dossiers administratifs. Entre autres, la dématérialisation des procédures qui s'accompagne de la décentralisation des procédures avec l'application Sigipes, qui est opérationnelle au niveau des régions, notamment à l'Est.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.