Cameroun: Kousseri - La riposte contre la polio est lancée

Alim Hayatou, le secrétaire d'Etat à la Santé publique en charge des endémies et des pandémies a invité les parents à faire vacciner leurs enfants.

La poliomyélite rode encore. Le 23 mai 2019, un cas de poliomyélite de type 2 a été confirmé à l'hôpital de district de Maga dans le département du Logone et Chari, une localité voisine du Nigeria. Soucieux de la santé de ses populations, le gouvernement camerounais a tenu à riposte contre cette maladie invalidante ; c'est la raison d'être de la campagne de riposte dont le premier tour vient d'être lancé à Kousseri par le ministère de la Santé publique représenté à cette cérémonie par Alim Hayatou, secrétaire d'Etat en charge des endémies et des pandémies.

Le centre de santé de Amchidiré à Kousseri à servi de cadre à cette cérémonie. C'était en présence des partenaires au développement, notamment les responsables des agences du système des Nations-Unies, avec en bonne place, l'UNICEF, l'OMS et ceux des Ong. En réalité, c'est un front commun qui est lancé contre la poliomyélite car comme le faisait remarquer le Dr Phanuel Habimana, représentant résidant de l'OMS au Cameroun « il y a lieu de renforcer la surveillance des paralysies flasques aigues, de mettre en œuvre des campagnes de vaccination de riposte de très haute qualité » pour être à l'abri de cette maladie.

L'initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite a été lancée en 1988. Le Cameroun n'a pas encore atteint ce noble objectif. Il fait partie des quatre pays où circule encore le polio virus sauvage. La représentante de l'OMS l'a rappelé vendredi dernier à Kousseri tout en insistant sur le fait que les autorités doivent démontrer des capacités et des performances de haut niveau en ce qui concerne le système de surveillance des paralysies flasque aigues, les campagnes de vaccination et la vaccination de routine.

Au Cameroun, les autorités en charge de la santé ne baissent pas les bras et Alim Hayatou, le secrétaire d'Etat à la santé publique chargé des endémies et des pandémies a pris soin de la rappeler dans son intervention.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.