Cote d'Ivoire: Présidentielle 2020 - L'Ue apportera son assistance

16 Juillet 2019

En fin de mission en Côte d'Ivoire, les ambassadeurs des Pays-Bas et de la Belgique ont été reçus en audience par le Président Alassane Ouattara.

Le Chef de l'Etat, Alassane Ouattara, s'est entretenu, hier, avec Robert Van Den Dool, ambassadeur du Royaume des Pays-Bas en Côte d'Ivoire, au Palais de la Présidence, à Abidjan-Plateau. Le Président a également reçu en audience le représentant diplomatique du Royaume de Belgique, Hugues Chantry.

Le diplomate hollandais a été reçu en premier lieu. Au terme de l'audience, il s'est dit heureux de constater que les échéances électorales de 2020 se préparent dans de bonnes conditions. Et a assuré que l'Union européenne apportera son assistance pour qu'elles se déroulent convenablement.

Il s'est aussi réjoui des bonnes relations que son pays entretient avec la Côte d'Ivoire. Et s'est dit heureux d'avoir partagé avec le Président ivoirien l'état de santé économique du pays.

Il a salué notamment la «grande amélioration du climat des affaires ». Il s'est aussi dit persuadé que cette embellie ira de l'avant.

L'ambassadeur a salué le retour de la stabilité politique en terre ivoirienne, après la crise qui a secoué le pays.

«Le retour à la stabilité a aidé nos deux pays à améliorer notre coopération», a-t-il soutenu. Il est revenu sur le leadership du Président Alassane Ouattara qui va au-delà des frontières ivoiriennes.

Après la Côte d'Ivoire, le diplomate a affirmé que sa prochaine destination est le Soudan. Il entend faire profiter à son nouveau pays d'accueil, la forte expérience qu'il a eue sur les bords de la lagune Ebrié.

L'ambassadeur de la Belgique, Hugues Chantry, a été reçu en seconde position par le Chef de l'Etat ivoirien. «C'était une rencontre malheureusement d'adieux.

Après quatre ans de représentation du Roi des Belges, je suis appelé à Bruxelles», a-t-il affirmé à la fin de l'audience, en assurant que son successeur ne tardera pas à fouler le sol ivoirien, après son départ.

«Avec le Président de la République, nous avons parlé essentiellement d'économie et du développement remarquable de la Côte d'Ivoire, au cours de ces dernières années», a-t-il ajouté, en ayant « bon espoir que les entreprises belges y participeront davantage».

Sur l'état de la coopération entre la Belgique et la Côte d'Ivoire, il a fait savoir que «le bilan est assez flatteur».

Il explique à cet effet que «les échanges entre les deux pays se sont intensifiées ». De sorte que, révèle le diplomate, le nombre des entreprises belges qui investissent en Côte d'Ivoire a augmenté.

Il s'est réjoui également du fait que les deux aient entamé une coopération militaire, il y a deux ans. Il a révélé à ce titre que des officiers militaires sont formés à l'Ecole royale militaire de la Belgique.

En termes de perspective, l'ambassadeur a annoncé l'ouverture de la Banque de développement belge en Côte d'Ivoire. Le bureau qui sera ouvert à Abidjan sera la représentation en Afrique de cet établissement financier.

« Nous avons également des programmes de formation dans le domaine du diamant» dans le but d'aider des spécialistes ivoiriens à mieux exporter cette pierre, a-t-il indiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.