Sénégal: Début correct des épreuves du BFEM à Diourbel

Diourbel — L'examen du Brevet de fin d'études moyennes (BFEM) a démarré correctement ce mardi dans la région de Diourbel, a appris l'APS.

"Je dirais d'emblée que l'examen du BFEM a bien démarré dans la région de Diourbel, dans le département de Diourbel, en particulier ici dans la commune", a déclaré l'adjoint au préfet, Macodou Sy.

S'exprimant au terme d'une visite des centres d'examen de la commune de Diourbel, il a assuré que les épreuves ont démarré à temps.

"Le dispositif sécuritaire est bien en place et les candidats ont démarré les examens à l'heure échue ; donc, nous pouvons dire que ça se passe très bien", a-t-il souligné.

L'inspecteur d'académie(IA) de Diourbel, Seydou Sy, a également fait état d'un bon déroulement des épreuves pour ce premier jour du BFEM.

"Nous constatons que les choses se passent normalement à part quelques absents dans l'option franco-arabe.

Il y a 39 candidats que nous avons enregistrés dans un centre et 36 de ces candidats sont des candidats individuels", a-t-il dit.

Il a précisé que dans le département de Diourbel, trois candidats officiels sont absents.

Dans la région, 10.407 candidats sont inscrits cette année aux épreuves du BFEM 2019 dans l'ensemble des centres de l'académie.

"Nous avons 51 centres d'examen. Nous en avons 16 à Bambey, 20 à Diourbel et 15 à Mbacké et nous avons 10407 candidats qui composent pour cette session du BFEM répartis comme suit : 4369 candidats garçons et 6038 filles", a déclaré M. Sy.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.