Ile Maurice: Eco-Warriors - Toucher les plus jeunes à travers la technologie

La technologie est omniprésente dans notre vie. De ce fait, il semble possible de la mettre au service du développement durable et de l'éducation pour sensibiliser les gens. Eco-Warriors, un jeu mobile éducatif, qui a pour promoteur principal la compagnie Panda & Wolf, a été lancé sous le patronage de l'Unesco.

Le jeu mobile Eco-Warriors est conçu pour créer une prise de conscience sur la crise environnementale actuelle et la pollution présente dans le monde entier. «Nous avons vu d'innombrables organisations non gouvernementales et groupes de protection de l'environnement mener des campagnes ces dernières années aux niveaux international, régional et local. Malheureusement, malgré ces campagnes et ces actions de nettoyage, le message de protection de l'environnement n'est pas encore bien rentré dans l'esprit des gens», relève Veda Dean, fondatrice et directrice administrative de Panda & Wolf.

En travaillant avec la 'gamification', Panda & Wolf pense que la meilleure façon d'agir pour l'environnement est de passer par la technologie et la jeune génération. «Les enfants voient, les enfants font.» Ils veulent expliquer aux enfants ce qu'est vraiment la pollution, l'environnement et le tri des déchets d'une manière qui les intéresse, qui les implique et surtout qui les éduque. Le jeu permet de véhiculer des messages pour promouvoir l'écologie et la préservation de l'environnement dans l'océan Indien. Brian Dean, cofondateur et directeur de création de Panda & Wolf, explique que «les enfants de six à 11 ans de Rodrigues, Maurice, La Réunion, Madagascar et ceux du continent africain, sont ciblés. Nous avons vu le potentiel d'utiliser les technologies que nous utilisons tous les jours pour éduquer les enfants sur l'environnement. C'est un moyen amusant, ludique et préventif».

Il avance que dans le jeu, les enfants devront parcourir les différents lieux historiques de ces quatre îles principales et découvrir non seulement l'histoire et la géographie de l'endroit, mais aussi les animaux endémiques qui cherchent de l'aide avec le niveau croissant de pollution. «Tout au long de leur voyage, ils devront ramasser des bouteilles en plastique, des déchets en papier et des bouteilles en verre en cours de route et les déposer dans des poubelles de tri. Cela sensibilisera les enfants aux actions de tri et de recyclage des déchets avec des poubelles colorées», soutient-il.

Le jeu comprend quatre niveaux avec Rodrigues, Maurice, La Réunion et Madagascar, et dix sous-niveaux différents (lieux/zones) dans chaque niveau et trois étapes par niveau (plastique, papier et verre) portant le total à 120 étapes. Grâce à la combinaison de la technologie et du divertissement, Eco-Warriors porte l'essence des solutions de la prochaine génération, qui auront un impact global sur notre perspective du développement durable. Destiné directement aux jeunes générations, ce jeu innovant et respectueux de l'environnement est la clé d'un avenir meilleur pour la promotion du patrimoine culturel, historique et environnemental des îles de l'océan Indien.

Eco-Warriors sera lancé en septembre prochain avec le soutien de l'Unesco, en partenariat avec Quality Beverages Ltd et la Chambre de commerce de l'Internationale France-Maurice (CCIFM). Le jeu a été lancé en septembre 2018, après 170 versions prototypes pour voir la complexité du développement avant de commencer le travail sur le scénario et l'histoire en janvier 2019. De l'idée à la réalisation, le projet Eco-Warriors a pris un an avec l'apport d'une équipe de 16 personnes comprenant des pigistes, conseillers pédagogiques, designers, développeurs entre autres, avance Brian Dean.

Un jeu 100 % mauricien car tout ce qui concerne le développement a été fait en interne, mais aussi avec l'aide de Pascal Pierre, Mauritian Sound Producer, et Ingrid Bell, experte en science des sons d'Afrique du Sud.

Eco-Warriors : la 3e merveille de l'Unesco

Eco-Warriors a acquis le patronage officiel dans le cadre du programme de développement durable car c'est un projet de portée nationale, qui n'a jamais été mis en œuvre dans les Petits États Insulaires en développement (PEID) L'objectif est de donner à Maurice sa 3e merveille de l'Unesco. «C'est un concept très intéressant, mais nous ne pouvons pas vous soutenir.» C'est ce qu'a entendu plusieurs fois Veda Dean dans des entreprises. «À Maurice, les gens ne se soucient pas du nettoyage des déchets», poursuit-elle. Ne voulant pas que les efforts de l'équipe tombent à l'eau, elle s'est adressée aux Nations unies. «En quelques heures, nous avons reçu une réponse du bureau régional de Nairobi intéressé par notre projet en raison de son concept de durabilité par la technologie», confie-elle.

Inspiré du cursus scolaire

Le jeu se base sur des piliers essentiels des mouvements écologiques comme la sensibilisation environnementale et s'inspire du cursus scolaire mauricien. Le joueur apprend non seulement sur l'environnement mais aussi sur l'histoire et les héritages culturels de chaque pays. Par exemple, l'arrivée de Mahé de La Bourdonnais à Maurice et la découverte de Rodrigues par le voyageur Diego Rodriguez. Eco-Warriors permet aux citoyens de tout âge d'apprendre de ces informations afin de développer la responsabilité citoyenne des parents aussi.

Phase 2 : appel à l'action dans la vie réelle

Le jeu Eco-Warriors sera accompagné de dessins animés inspirés du voyage des deux personnages. Une copie gratuite de la bande dessinée mensuelle Eco-Warriors sera offerte en échange de cinq kilos de plastique ménager. Cela permettra non seulement d'éduquer les enfants sur les actions réelles de recyclage, mais aussi d'aider dans l'économie circulaire. Le plastique collecté sera ensuite envoyé chez Green Block Sustainable Manufacturers, qui le transformera en briques de construction écologique, ce qui sera une étape révolutionnaire dans l'adaptation de la durabilité parmi les îles des Mascareignes et autres pays qui font partie des Small Island Developing States ou des PEID. Ces briques moins chères et plus légères seront mises en vente pour récolter des fonds pour d'autres initiatives environnementales. Selon les experts mondiaux, il faut agir maintenant car il y va de la survie de l'espèce humaine. Si on ne fait rien, les drames écologiques feront partie de notre quotidien. Les problèmes proviennent de la surconsommation mondiale, l'exploitation effrénée des ressources non biodégradables et des énergies fossiles, le manque d'initiative de recyclage et la déforestation au niveau global. Il faut sensibiliser pour inciter les bonnes actions.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.