Burkina Faso: Boulevard des Tansoba - Les travaux de réhabilitation lancés

16 Juillet 2019

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a lancé officiellement, les travaux de réhabilitation et d'amélioration du boulevard des Tansoba (rocade Sud-Est) reliant l'échangeur de l'Est à celui de Ouaga 2000, le mardi 16 juillet 2019 à Ouagadougou.

L'amélioration des infrastructures routières urbaines est une préoccupation pour le gouvernement burkinabè. Sont de celles-là, le boulevard des Tansoba, encore appelé rocade Sud-Est, reliant l'échangeur de l'Est à celui de Ouaga 2000.

Le mardi 16 juillet 2019, le Président du Faso Roch, Marc Christian Kaboré, a présidé le lancement des travaux de réhabilitation et de bitumage du tronçon.

D'un coût de 30 milliards de francs CFA, toutes taxes comprises, le financement des études et de la réalisation a été assuré par l'Agence japonaise de coopération (JICA).

Dans environ 35 mois, les usagers du boulevard des Tansoba emprunteront une mégastructure de qualité.

Le joyau est prévu pour être livré en 2021, soit environ 35 mois de travaux. Selon la fiche technique des ingénieurs, le tronçon, long de près de sept kilomètres, sera entièrement réhabilité avec quatre couches de bitume superposées et un revêtement final en béton bitumineux à module spécial.

Pour le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, son programme de gouvernance attache du prix au secteur des infrastructures. Selon lui, le développement inclusif durable passe par des réalisations de qualité au profit des populations.

Il a invité les riverains à faciliter le travail des entreprises commises à la tâche, afin de leur permettre de livrer l'ouvrage dans les délais. «Une route en 2X2 voies» De l'avis du ministre des Infrastructures, Eric Bougouma, c'est un ouvrage moderne qui va défier le temps.

«Ce sera une route inédite dans notre pays. Une route en 2X2 voies avec deux pistes cyclables de 3,5 mètres, deux accotements de 0,5 m et deux trottoirs de 2 m chacun. Les caniveaux le long de la route seront entièrement couverts.

Mieux, il est prévu la réalisation de deux passerelles pour permettre aux piétons de traverser en toute sécurité», a précisé M. Bougouma. Il a assuré que tout est mis en œuvre pour que cette infrastructure soit construite dans les délais selon les normes prescrites dans les spécifications techniques.

Il a exhorté toutes les entreprises intervenant à respecter lesdites spécifications et à minimiser les désagréments causés aux populations, car, a-t-il dit, les travaux s'effectueront pendant que les usagers continueront d'aller et de venir.

L'ambassadeur du Japon au Burkina Faso Tamotsu Ikezaki, a défini le projet comme la preuve d'une relation diplomatique émergente. Il a rappelé que l'accompagnement de son pays s'inscrit dans l'aide au développement du Burkina Faso.

Des propos soutenus par le vice-président de la JICA, Hiroshi Kato, qui a indiqué que le projet est entièrement financé par le peuple nippon dans le cadre du plan directeur d'aménagement des corridors de l'Afrique de l'Ouest et vise à établir un trafic fluide et sécurisé entre les pays côtiers et ceux enclavés.

«Cette route sera le symbole de l'amitié, le témoignage de la technologie nipponne», a-t-il dit. La réalisation de l'infrastructure a été confiée à l'entreprise japonaise Dai Nippon Construction avec le contrôle de INGEROSEC Corporation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.