Togo: Obéku refuse de manger de la Piza avec sa "Conscience patriotique"

Le 17 Juillet 2019, la Cour Suprême du Togo donnera les résultats définitifs des élections municipales tenues le 30 Juin 2019. Alors que les différents candidats attendent avec impatience lesdits résultats de la cour, une plainte pour utilisation abusive du Logo de son association par la liste Indépendante DEBOUT-LITIME dans la commune WAWA 1 est déposée par le sieur Alakiséto PIZA.

La liste DEBOUT-LITIME est conduite aux dernières élections municipales par le député OBEKU Beausoleil. Ce dernier qui se dit serein, a remis les preuves de sa légalité à la chambre administrative de la cour suprême pour démonter le mensonge du plaignant.

L'honorable OBEKU estime que, la plainte du PIZA Alakiséto "a été faite d'une part en totale ignorance par ce dernier des lois du pays notamment le Code Electoral et d'autre part, poursuit le député, M. PIZA Alakiséto n'a fait qu'aligner des mensonges dans sa lettre".

PIZA Alakiséto de l'Association Conscience Patriotique, a formé un recours contre la proclamation par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), des résultats provisoires des élections municipales en date du 30 Juin 2019.

Dans sa plainte, M. PIZA soutient que, la liste indépendante "DEBOUT-LITIME" dans la commune de Wawa 1 a utilisé le logo de son association précitée.

Dans sa plainte, M. PIZA estime que, l'utilisation abusive et déplacée du logo, a entraîné des conséquences très graves pour l'association, car dit-il, le logo en question avait déjà été utilisé dans la localité lors des élections législatives du 20 décembre 2018.

C'est pour démonter avec les preuves à l'appui que le député OBEKU Beausoleil en homme éclairé, est allé déposer une réponse au recours du sieur PIZA Alakiséto auprès de la chambre administrative de la cour suprême.

Ce que le député n'arrive pas à comprendre dans la démarche de PIZA, c'est que, l'Association Conscience Patriotique de PIZA a été enregistrée dans le journal officiel que le 19 avril 2019 sous le N°0366/MATDCC-SG-DLPAP-DOCA du 19-04-19.

Or, l'on se rappelle que, M. Obeku avait lancé le 02 juillet 2016, le Mouvement pour la valorisation du Terroir Akpossoet Akébou (MVTA) qui a pour logo, celui que réclame une Association qui est enregistrée en Avril 2019.

Ce qui est encore grave, nous fait savoir l'honorable OBEKU, c'est que lors du lancement du MVTA, le plaignant M. PIZA était l'un des invités.

A cette occasion, M. OBEKU en personne a dévoilé la composition du logo qui divise aujourd'hui les amis d'hier. Dans une vidéo versée aux preuves à la cour par M. OBEKU, on voit M. PIZA lors du lancement, écouter attentivement la description du Logo qu'il se réclame propriétaire.

Dans l'article 4 du MVTA, le "logo du mouvement est composé de deux branches de cafetiers portant des fruits murs et verts de café disposés en forme de V au milieu duquel, se trouve un bout de plante de cacaoyer portant des cabosses de cacao, le tout contenu dans un cercle de couleur café.

En bordure du cercle est inscrite en couleur noire et verte la mention "Mouvement pour la Valorisation du Terroir Akposso" et en bas du cercle est écrit en couleur noire le sigle MVTA".

Comment un logo utilisé par le MVTA depuis 3 années déjà, peut être devenir une propriété privée d'une association enregistrée qu'en avril 2019 dans le journal officiel ? Entre M. PIZA et le député OBEKU, qui est plus usurpateur ?

Là où M. PIZA a démontré dans sa plainte qu'il fait faux et usage de faux, nous dit un des membres du MVTA, c'est le fait de dire dans sa plainte que, son association avait participé aux élections législatives du 20 décembre 2018 et a obtenu un député dans la même circonscription, WAWA 1.

Ce que le plaignant a oublié poursuit ce membre, c'est qu'au Togo, une association ne participe pas à une élection au regard des textes du pays.

Par quelle alchimie le sieur PIZA est allé aux élections législatives sous le manteau d'Association Conscience Patriotique ? Si M. PIZA avec son association a pu gagner un député dans le WAWA 1, pourquoi ne siège-t-il pas ?

La rédaction de Togotimes, a pu rencontrer le député OBEKU pour avoir sa part de Vérité. C'est un homme serein que nous avons pu échanger avec. M. OBEKU lors de la rencontre, nous dit qu'il ne se reproche de rien et donc, il garde la tête haute.

« M PIZA Alakiséto, dit le député OBEKU, a une ambition démesurée ; c'est quelqu'un qui convoite le titre de député que je porte. Je classe son comportement comme un opportuniste qui veut s'octroyer ce qui ne lui revenait pas.

C'est un gros menteur », nous a dit lors de nos échanges, le député OBEKU. Avant de revenir sur la question de sa participation aux élections législatives du 20 décembre 2018.

Dans sa réponse au recours de Monsieur PIZA Alakiséto, formée contre la proclamation par la CENI des résultats provisoires des élections municipales du 30 Juin 2018, le député écrit : "Pour rafraîchir la mémoire à Monsieur PIZA Alakiséto, je voudrais lui rappeler que lors des législatives de décembre 2018, j'ai été l'initiateur d'une liste de candidats indépendants dans la circonscription Wawa-Akébou, liste qui a pour nom "Conscience Patriotique", un nom de liste indépendante choisi parmi plusieurs propositions de noms.

J'étais la tête de liste et Monsieur PIZA Alakiséto était le 4e sur la liste. J'ai été le responsable de cette liste devant la CENI et les instances de notre pays.

A l'issue de ces élections, j'ai été élu et je siège présentement à l'Assemblée nationale comme député Indépendant donc pas comme Député de son association".

Avant de préciser "Le logo que revendique M. Piza est du MVTA. Ce logo a été imaginé, composé et créé par moi-même en avril 2016. Le technicien en informatique qui me l'a conçu en 2016 et qui le conserve dans sa machine jusqu'à ce jour est encore vivant.

Pour le député OBEKU, cette plainte de PIZA est un non évènement et n'est pas loin d'un acharnement contre sa personne.

"S'il doit y avoir un plaignant pour vol de logo, c'est bien lui OBEKU qui doit saisir la justice contre l'Association Conscience Patriotique enregistrée en Avril 2019 pour avoir volé le logo du MVTA, nous fait savoir le député OBEKU.

En attendant les résultats définitifs de la cour suprême ce 17 juillet 2019, la Chambre administrative va rendre son verdict le mercredi prochain dans cette affaire.

Qu'est ce qui a pu se passer au point que, les deux colistiers aux élections législatives du 20 décembre 2018 en sont arrivés là ? M. PIZA a-t-il d'autres idées derrière la tête ? Attendons de voir.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.