Cote d'Ivoire: Arafat Dj, cible des internautes ivoiriens depuis l'élimination des Eléphants à la CAN 2019

16 Juillet 2019

Les internautes ivoiriens de décolèrent pas contre Dj Arafat, en dépit de ses explications, quatre jours après une publication dans laquelle il qualifie de "maudit" le capitaine de l'équipe nationale de football Geoffroy Sérey Dié, suite à son pénalty manqué qui a acté la défaite des Eléphants de Côte d'Ivoire face à l'Algérie, en quart de finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN) en Egypte.

Après un match nul (1-1) contre l'Algérie et des prolongations infructueuses, les Eléphants sont tombés les armes à la main à l'épreuve des tirs aux buts (3-4) sur un tir raté du capitaine Serey Dié, mettant ainsi fin aux espoirs de tous les supporters de les voir remporter la coupe cette année.

Les sentiments étaient mitigés entre la fierté face à la rare combativité de l'équipe dans cette confrontation, et la déception d'avoir manqué une qualification en demi-finale après tant d'efforts, lorsqu'une publication de celui qui se fait appeler le patron de la chine (en allusion à ses nombreux fans) a été relayée dans tous les foras ivoiriens :"il n'y a pas plus maudit que toi", avec en illustration une photo du capitaine.

Dès lors, l'artiste ivoirien le plus suivi sur Facebook avec plus de deux millions d'abonnés s'est vu attaqué de toutes parts: ses incartades, ses rapports parfois difficiles avec sa mère (dont des photos dans des postures inconfortables ont été largement partagées), tous les points négatifs de sa personnalité ont été passés au crible, sous fond de comparaison avec Sérey Dié qui lui, est jugé plus exemplaire.

"Je ne suis plus chinois", réagit Mamadou Touré, "déçu" par les propos de son idole. Cissé Momo considère pour sa part qu'Arafat "commence à dépasser ses limites" en s'en prenant au "cœur de cette équipe" de football, quand Eve Marie lui suggère de "présenter immédiatement des excuses à Sérey Dié".

"Sérey a la bénédiction de sa mère et ça vaut toutes les bénédictions du monde", écrit Bamba Daya, ajoutant que le capitaine est "plus utile à la Côte d'Ivoire", comparativement au chanteur.

Dans une vidéo vendredi, l'artiste a marqué son étonnement face à ceux qui l'ont "insulté gratuitement et inutilement", estimant qu'en tant qu'Ivoirien "c'est normal (qu'il) soit mécontent", même s'il admet que "l'équipe nationale a très bien joué".

"J'étais fâché, ce n'est rien de méchant (... ) Etre capitaine, c'est une lourde responsabilité, on n'a pas droit à l'erreur", renchérit Arafat à l'endroit de Sérey Dié, ajoutant qu'il lui doit des millions de Fcfa, pour lui avoir fait perdre un "pari".

Les propos de l'artiste, dans lesquels il tente de relativiser la situation, ont eu le mérite de faire baisser les ardeurs des uns mais n'ont pas suffi à convaincre ceux qui estiment qu'il devrait se contenter de présenter ses excuses.

L'international ivoirien a pour sa part demandé pardon à la population pour ce tir raté, sur son compte Instagram où ses coéquipiers dont Eric Bailly, ou encore des artistes comme Soum Bill lui ont apporté leur soutien.

Il a par ailleurs reçu les encouragements de l'emblématique ex-capitaine Didier Drogba, sans doute le mieux placé pour comprendre ce sentiment d'échec, lui qui a aussi manqué son tir lors de la finale de la CAN 2012 face à la Zambie.

Si le "capitaine courage" est aussi soutenu, ce qui n'est d'ailleurs pas le cas pour tous ses autres coéquipiers, c'est en grande partie parce que de l'avis de tous il figure parmi les rares joueurs à avoir maintenu une bonne performance sur l'ensemble des cinq matchs disputés, mais aussi parce qu'il avait précédemment annoncé que cette CAN était la dernière pour lui.

Vu la durée de vie relativement courte des bads buzz sur la toile ivoirienne, Arafat Dj se fera bientôt oublier avec un peu de chance, probablement grâce à la polémique soulevée par les propos de l'ex-international Bonaventure Kalou, jugeant inopportun de demander un accueil grandiose les Eléphants, alors qu'ils n'ont fait qu'"un bon dernier match sur cinq".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.