Sénégal: A Kaffrine, les autorités saluent la bonne entame du BFEM

Kaffrine — Les autorités administratives et éducatives de Kaffrine (centre) ont salué, mardi, le bon démarrage du Brevet de fin d'études moyennes (BFEM) dans les neuf centres ouverts dans ce département pour la tenue de cet examen, dont le premier jour a enregistré une présence massive des surveillants et des élèves.

"Nous avons tiré une grande satisfaction sur l'organisation et sur le déroulement des épreuves", s'est réjoui l'adjoint au préfet de Kaffrine, Abdou Salam Guèye. Il s'exprimait au terme d'une visite dans les centres d'examen, destinée à s'assurer du dispositif organisationnel et de la présence des candidats et des surveillants.

La délégation a visité le centre de Walifata Ndiaye, de Kaffrine 6, d'Aliou Fana Cissé, de Diamaguene TP et du CEM commune.

"Toutes les dispositions ont été prises pour un bon déroulement de l'examen. Sur l'ensemble des centres visités, tout se déroule normalement. Les élèves et les surveillants ont répondu massivement à la convocation", a salué l'inspecteur de l'éducation et de la formation (IEF) de Kaffrine, Doudou Fofana.

Il a, par ailleurs, remercié les parents d'élèves de Kaffrine à travers leur association. Ces derniers ayant selon lui "mis la main dans la poche pour accompagner les jurys durant l'examen du BFEM".

Cette année, la région compte 3.448 candidats au BFEM dont 54,40% de filles, avait indiqué récemment à l'APS l'inspecteur d'académie (IA), Aboubacry Sadikh Niang.

Le département de Kaffrine présente 1.447 candidats, dont 817 filles, répartis dans 9 centres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.