Cote d'Ivoire: Présidentielle 2020 - L'Alliance pour le changement en mission d'information et de sensibilisation

16 Juillet 2019

Le président de l'Alliance pour le changement (Apc), Coulibaly Fononna Cheick Ahmed, était en tournée du 11 au 13 juillet dernier, dans 12 localités de la région du Poro.

Il s'agissait, selon lui, de rétablir la vérité sur des sujets d'actualité socio-politique nationale. Notamment la question de la Carte nationale d'identité, l'anacarde, les actions sociales et de développement du Président de la République, Alassane Ouattara.

Concernant le coût de la carte nationale d'identité, Coulibaly Fononna a invité les uns et les autres au sens du discernement, en étayant ses propos par des exemples concrets : « La Cni est un document qui vous sert dans tous les actes administratifs et elle est assujettie à un droit de timbre. C'est un document qui sera aussi utilisé par vos enfants pour faire leurs passeports et autres documents administratifs.

La Cni, contrairement à ce que disent certaines personnes, ce n'est pas seulement pour voter. Demandez à ceux qui dénoncent le coût de la Cni, combien coûte le timbre du passeport ?

Huit fois plus cher (soit 40.000 F Cfa) que celui de la Cni », argumente-t-il. Et d'exhorter les uns et les autres en ces termes : « Je vous en prie, chers parents, n'écoutez pas ceux qui vous invitent à ne pas établir vos Cni. Ils ne le font pas pour votre bien ».

Il a fourni d'autres précisions : « Ceux qui, aujourd'hui, dénoncent le coût de la carte d'identité fixé à 5000 F Cfa, ne vous disent pas que ce sont eux qui, en 2014, à l'Assemblée nationale, ont voté la loi décidant de la non gratuité de ladite Cni.

Et, ils n'ont pas l'honnêteté de vous dire que c'est le Président Ouattara et son gouvernement qui ont baissé le prix à 5000 F Cfa, en prenant en charge les 10.000 F Cfa sur les 15.000 F Cfa que coûte chaque Cni.

Ils ne vous disent pas non plus qu'on a eu la carte nationale d'identité gratuitement en 2009 parce que dans le cadre de la sortie de crise, la communauté internationale avait financé l'opération de délivrance des Cni ».

Et de s'inscrire en faux contre certaines allégations : « On sait, tous, qu'en Côte d'Ivoire avant cette date, nous avons tous payé les timbres dans les sous-préfectures pour nous faire établir des cartes nationales d'identité. Pourquoi donc cette fausse polémique ? »

Sur le sujet crucial de la mévente de l'anacarde, il a fait savoir que cela est dû à la loi de l'offre et de la demande.

Il a rassuré les populations sur les dispositions prises par le gouvernement dirigé par Amadou Gon Coulibaly, sur instruction du Président Alassane Ouattara, afin de trouver des solutions idoines et définitives à cette situation.

« Je vous demande donc de faire confiance au Chef de l'Etat et au Premier ministre qui sont en train de tout mettre en œuvre pour stabiliser le coût de l'anacarde ».

Coulibaly Fononna a réitéré l'engagement de l'Alliance pour le changement (Apc) à soutenir pleinement le Président Alassane Ouattara, le Rhdp ainsi qu'à promouvoir les actions de l'actuel locataire de la Primature, Amadou Gon Coulibaly.

Les populations de toutes les localités visitées ont, à leur tour, salué les actions de développement impulsées par le Président Ouattara.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.