Congo-Brazzaville: Journée internationale de la femme africaine - Les femmes se retrouvent à nouveau pour discuter de leur condition

Un focus sera organisé, le 31 juillet, à l'hôtel Le Gilbert's par Super Com en partenariat avec la direction départementale de la Promotion de la femme de Pointe-Noire à l'occasion de cette journée.

« Les violences faites à l'égard des femmes » et « L'implication de la femme dans la gestion de la cité » sont les principaux thèmes qui seront développés lors de cette activité. La première édition de Jifa (Journée internationale de la femme africaine) 242 sera agrémentée par des pièces de théâtre, le défilé de mode et le show. Signalons que c'est le 31 juillet qu'a été consacrée la Journée de la femme africaine à l'occasion du premier congrès de l'Organisation panafricaine des femmes (Pawo en anglais) qui s'était tenu à Dakar, au Sénégal, le 31 juillet 1974.

La date historique de 1962 souvent retenue pour cette journée est le 31 juillet 1962. Ce jour-là, à Dar es Salaam (Tanzanie), des femmes du continent africain s'étaient réunies pour la première fois et avaient créé la première organisation des femmes, la "Conférence des femmes africaines" (CFA). Le rôle historique joué par les femmes en Afrique témoigne de leur capacité de réaliser et conduire les changements sur le continent. Ainsi, les peuples africains se libéraient alors peu à peu de la tutelle des pays colonisateurs.

La libération totale du continent africain, l'élimination de l'apartheid et l'instauration d'une justice commune qui défend les droits de l'Homme en tant qu'être humain, devenaient alors les objectifs prioritaires du mouvement. Depuis, plusieurs avancées sont perceptibles mais de nombreux écueils restent encore à surmonter.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.