Burkina Faso: Digitalisation et prise en charge sanitaire - Terre des Hommes répand son traitement

Dans l'objectif d'étendre le projet « Integrated e-Diagnosis Approach » (IeDA) à quinze nouveaux districts sanitaires dans les régions du Centre- Ouest, du Centre-Nord et du Sahel, l'ONG Terre des Hommes (TDH) a reçu du Fonds mondial une subvention. Le lancement de cette nouvelle phase du projet est intervenu le 16 juillet 2019 à Ouagadougou.

«Integrated e-Diagnosis Approach (IeDA) » (IeDA) est une approche utilisant les technologies de l'information et de la communication pour la prise en charge des soins primaires de l'enfant, notamment ceux de 0 à 5 ans.

En effet, le projet est une stratégie d'amélioration de la Prise en Charge de la Malnutrition Aiguë (PCIMA) à travers le Registre électronique de consultation (REC).

Mis en place depuis 2011 par l'organisation non gouvernementale Terre Des Hommes (Tdh) dans les districts sanitaires de Tougan dans la Boucle du Mouhoun et de Séguénéga dans le Nord, IeDA s'est par la suite étendu à d'autres districts avec des résultats satisfaisants.

En témoigne la couverture nationale à près de 40%. « Aujourd'hui, c'est presque 40% des formations sanitaires du pays qui ont été touchées avec environ 4 millions de consultations », a justifié Luc Noundia Kaboré, coordonnateur du projet.

En réalité, a ajouté Valérie Zombré, chef du service Santé de l'enfant, de l'adolescent et du jeune à la Direction de la santé de la famille, à travers la digitalisation des protocoles élaborés, les agents de santé consultent avec peu d'erreurs leurs patients ; ce qui réduit du même coup des manquements dans le traitement et par ailleurs la mortalité et la morbidité des patients.

Au regard de ces acquis et dans le cadre du renforcement du système de santé, le Programme d'Appui au Développement Sanitaire (PADS) a reçu une subvention du Fonds mondial pour la lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme en vue d'étendre le projet IeDA.

Ainsi, c'est quinze nouveaux districts des régions du Centre-Ouest, du Centre-Nord et du Sahel qui en seront bénéficiaires.

Afin d'assurer une meilleure appropriation par les districts sanitaires nouvellement inclus, un atelier a été organisé par l'ONG Tdh.

Il s'est agi plus précisément au cours de cette rencontre de présenter les principaux axes d'intervention et activités du projet aux responsables de districts ; de discuter avec eux du calendrier et du processus de sa mise en œuvre et d'échanger sur les rôles et les responsabilités des différentes parties prenantes.

A cette occasion, c'est une cinquantaine de participants, en l'occurrence des Médecins-chefs des districts sanitaires (MCD) et des points focaux PCIME des nouveaux districts sanitaires enrôlés qui ont répondu présents.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.