Sénégal: Dernier hommage des Sénégalais de France à Ousmane Tanor Dieng

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées mardi 16 juillet autour de la dépouille du dirigeant historique du Parti socialiste sénégalais, décédé à l'âge de 72 ans à Paris où il se faisait soigner. Une cérémonie s'est tenue à la Maison funéraire de Ménilmontant, dans le nord-est de la capitale française.

À la sortie du funérarium mardi 16 juillet dans l'après-midi, le nom d'Ousmane Tanor Dieng est sur toutes les lèvres. Ses partisans sont venus en nombre.

Plusieurs personnalités ont fait le déplacement. Parmi elles, le ministre des Affaires étrangères au Sénégal, Amadou Ba, le ministre de l'Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, le ministre de l'Eau, Serigne Mbaye, ou encore l'ancien président du Sénégal, Abdou Diouf.

Mingue Ndiaye, membre du Parti socialiste sénégalais en France, n'aurait manqué pour rien au monde cette cérémonie. « C'était important de venir, déclare-t-il. De l'accompagner dans sa dernière demeure.

Au moins de lui dire au revoir. L'émotion était là. Les larmes étaient là. Les pleurs étaient là. Il y a aussi une dimension de nostalgie. On repense effectivement à tous les instants passés avec cette personnalité du Sénégal. »

La question de la succession

Homme d'État, diplomate, secrétaire général du Parti socialiste sénégalais depuis 1996, Ousmane Tanor Dieng a voué sa vie à son pays, résume Liko Faye, le responsable de la communication du parti en France.

« Je suis là pour juste témoigner à la famille que nous avons kidnappé leur père juste pour le bien du Sénégal et lui aussi a choisi d'être ouvert à tout le monde pour le bien de notre pays, déclare-t-il. Il méritait l'hommage qui lui a été rendu par tous les Sénégalais, société civile, partis politiques et même les opposants les plus durs. »

Les hommages devraient à présent se poursuivre au Sénégal. Si l'heure est pour l'instant au recueillement, une question de la succession d'Ousmane Tanor Dieng se posera rapidement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.