Cameroun: Ndokoti - Grosse rixe entre conducteurs de moto-taxi et hommes en tenue

17 Juillet 2019

Un groupe d'hommes en tenue militaires s'est violemment battu avec des conducteurs de moto taxi au lieu dit chargement Nyalla.

Tout a commencé dans les premières heures du mardi 16 juillet lorsque des moto-taximens communément appelés benskineurs ont interpellé deux individus identifiés comme étant des militaires les soupçonnant d'avoir volé deux motos.

C'est au cours de cette « interpellation» que les esprits vont s echauffer et Les conducteurs de moto taxi mués en justiciers et se faisant de plus en plus nombreux vont se mettre à rouer de coups les deux suspects en menaçant de mettre fin à leurs jours. Les militaires accusés de volvol de motos ne verront leus vies préservées que grâce à l'intervention de la police qui va les extraire de ce traquenard in extremis.

Alors qu'on croit la situation calmée, celle-ci va plutôt dégénérer.en début de soirée, un groupe d'une dizaine d'hommes vêtu de tenues militaires va arriver à l'endroit où leurs camarades ont été lynchés. Selon un témoin, ces derniers vont se mettre à frapper tous les conducteurs de moto taxi qui se trouvent à cet endroit, c'est ainsi qu'une grosse rixe va éclater entre conducteurs de moto taxi et militaires. La violence de cette bagarre est telle qu'aucun usager de la voix publique n'essaie plus d'emprunter cet axe pourtant très sollicité d'habitude.

Notre temoin nous indique que pendant la bagarre, Les militaires dont le nombre va croître vont réussir à identifier les bourreaux de leurs camarades, ils vont directement arracher les motos de ces derniers sur lesquelles ils vont mettre le feu sous les yeux des autres benskineurs apeurés.

C'est ainsi qu'après avoir brûlé ces deux engins, les militaires vont quitter le lieu de la rixe en promettant de revenir terminer leur travail.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.