Ile Maurice: Maurice - Trois Malgaches et un directeur de compagnie inculpés pour meurtre

« Plusieurs unités de la force policière se sont mobilisées, le jeudi 11 juillet, à Vallée des Prêtres pour procéder à une reconstitution des faits » (photo : Lemauricien.com)

La Major Crime Investigation Team a arrêté trois ressortissants malgaches et le directeur d'une compagnie dans le sillage de l'enquête, sur le meurtre d'Aboo Swalay Futta (53 ans), survenu à Vallée-des-Prêtres, le samedi 6 juillet dernier. Les Malgaches Harena Rakotamanantsoa, Andy Rasolofoarison et Nirina Andriamanantena avaient accompagné Tanveer Toofany et Ramduth Toofany dans un 4×4 pour que la victime s'acquitte de sa dette de Rs 110 000 qu'il devait à son fournisseur de poulets.

Le trio fait l'objet d'une accusation provisoire de meurtre après leur comparution en justice, hier, tandis que le fournisseur, Deeven Gooraye, fait lui l'objet d'une charge de « giving instruction to commit a crime ». Tous ont été placés en cellule au Vacoas Detention Center, tandis que les frères Toofany sont incarcérés à Alcatraz, aux Casernes centrales. Les suspects nient avoir frappé Aboo Swalay Futta, affirmant l'avoir seulement bousculé et que ce dernier a perdu l'équilibre. Ils seront à nouveau interrogés dans le courant de la semaine.

Selon le rapport d'autopsie, la victime a succombé à une « ischeomia heart disease ». Peu après sa mort samedi, la CID de Port-Louis avait arrêté Tanveer Toofany, âgé de 20 ans, et Ramduth Toofany, 28 ans, tous deux résidant à Quatre-Bornes. Le plus jeune a déclaré qu'il avait accompagné son frère et les trois Malgaches dans un 4×4, en vue de récupérer une somme de Rs 111 000 que devait la victime.

Bhye Aboo aurait promis de rembourser sa dette plus tard. Mais ses suspects ne voulaient rien entendre. C'est alors, selon la police que, que ces derniers l'ont agressé dans sa cour. Bhye Aboo a ensuite perdu connaissance. Constatant que ce dernier portait des blessures à la tête, sa fille avait demandé aux présumés agresseurs de l'emmener à l'hôpital mais ils auraient refusé de faire. Le quinquagénaire est décédé peu après.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.