Madagascar: Ntsay Christian à Tsimbazaza - Pour un comportement exemplaire des députés

Christine Razanamahasoa, présidente de l'Assemblée nationale malgache (image d'illustration, photo non datée).

Le PM a assisté hier à la cérémonie d'ouverture de la session spéciale de la nouvelle Assemblée nationale

Le Premier ministre a assisté hier à la cérémonie d'ouverture de la session spéciale de la nouvelle Assemblée nationale qui marque l'entrée en fonction de cette dernière. Le locataire de Mahazoarivo a saisi l'occasion pour adresser un message aux députés qui doivent, estime-t-il, « faire preuve d'un comportement exemplaire ». Faisant clairement allusion à la mauvaise réputation qui colle à la peau des élus de Tsimbazaza depuis plus d'une législature.

Ethique. La doyenne de la Chambre basse, Christine Razanamahasoa avait abondé dans le même sens en insistant sur la nécessité de « redorer le blason de l'Assemblée nationale ». Trop longtemps terni par des histoires de mallette, de retournement de veste et de marchandage par rapport à leurs privilèges et avantages. « Il est du devoir de chaque député de faire en sorte que, l'Assemblée nationale devienne une institution de référence, non seulement sur le plan politique mais également dans le respect des valeurs malgaches, de l'éthique et de la déontologie ».

Contrôle. Le chef du gouvernement de renchérir qu'il y va de « la mise en œuvre de la Politique Générale de l'Etat qui se matérialise par des lois » votées par le Parlement. S'inspirant sans doute de l'élan unitaire autour des Barea, le numéro Un du gouvernement a aussi souligné « l'importance de l'union et de la solidarité face aux grands défis du développement et dans l'intérêt supérieur de la Nation ». Reste à attendre si la Chambre basse jouera pleinement son rôle de contrôle de l'action gouvernementale mais ne sera pas une Assemblée croupion genre béni oui oui et/ou bassement matérialiste.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.