Congo-Kinshasa: [Avec l'appui de Coref/Profit-Congo] Budget-Programme - Les experts nationaux ont validé les guides de gestion en mode programme

Le Comité d'orientation de la réforme des finances publiques (COREF) a, sur financement du Projet de renforcement de la redevabilité et de la gestion des finances publiques (PROFIT-Congo), organisé, du 9 au 11 juillet dernier, un « atelier d'évaluation de l'état de mise en œuvre des recommandations des missions antérieures d'AFRITAC Centre et de validation des guides de gestion du budget en mode programme : PAP, RAP et dialogue de gestion », par une mission d'assistance technique du FMI : Afritac-Centre. Pendant trois jours de travaux, les participants, composés essentiellement des experts des ministères de Budget, Finances ainsi que des directeurs d'étude et planification (DEP) d'autres ministères sectoriels, ont cogité sur la finalisation de ces guides de gestion, avant de les valider, à l'issue de cet atelier. Et ce, sous réserve de certaines recommandations notamment, celles liées à la contextualisation de ces documents, en rapport avec l'organisation institutionnelle de la RD. Congo.

Budget-programme

C'est le secrétaire général au Budget qui avait lancé, le mardi 9 juillet, ces travaux et dans son mot, il a eu à inviter les participants à travailler, à cor et à cri, afin de finaliser ces registres de gestion, dans l'esprit de consolider le processus devant conduire à l'adoption du Budget-programme dans l'ensemble du pays, comme l'exige la Loi relative aux finances publiques (LOFIP) votée par le Parlement et promulguée le 11 juillet 2011 ; Cela favoriserait ainsi la réforme des finances publiques, avec une nouvelle approche axée sur les résultats.

Réagissant dans la foulée, Abdoulaye Touré, Chef de la mission d'assistance technique d'Afritac-Centre a fait comprendre que le budget-programme permet de savoir la nécessité des annotations budgétaires et de cerner si elles sont faites pour résoudre quel type de problèmes au niveau des ministères sectoriels.

PAP, RAP et Dialogue de gestion

C'est dans ce sens que le chef de cette délégation des experts d'Afritac-Centre a précisé la portée de l'élaboration des guides de gestion PAP, RAP et Dialogue de gestion. «Avec les services techniques des Ministères de Budget et des Finances, nous avons eu à élaborer un guide pour montrer la méthodologie de conception des PAP et pour l'élaboration des RAP ; parce que quand l'on fait des prévisions en matière des performances, il faut les évaluer.

Mais, nous avons aussi jugé de faire un guide par rapport au Dialogue de gestion ; parce qu'il ne faut pas attendre la fin de l'année pour se poser des questions sur les résultats. Mais, il faut le faire au fur et à mesure », a-t-il expliqué. En même temps, il a, au nom de toute la mission d'assistance technique d'Afritac-Centre, salué les efforts du Gouvernement congolais dans l'élaboration de 23 PAP sur les 37 PAP qui sont prévus. « Un effort considérable a été fait par le Gouvernement dans ce sens. Parce que nous, nous avons appuyé les services techniques à faire à peu près 13 PAP mais aujourd'hui, on est à 23 PAP. Donc, la différence en réalité a été préparée par les services techniques, au niveau de la Direction de la préparation et du suivi du Budget », a renchéri Abdoulaye Touré.

D'ailleurs, les directeurs d'Etude et planification (DEP) ainsi que les directeurs administratifs et financiers (DAF) de quelques ministres sectoriels dont l'EPSP, ESU ou encore la Santé, ont, tout au long de ces travaux, présenté, respectivement leurs PAP ainsi que l'état d'avancement des dispositifs de gestion au sein de leurs ministères. Ils ont essentiellement parlé des stratégies, des objectifs et même des indicateurs de leurs secteurs.

Validation

Et, au terme de cet atelier, le jeudi 11 juillet 2019, les experts nationaux, après présentation des guides de gestion par la mission d'assistance technique, ont validé "sous réserve" ces registres PAP, RAP et Dialogue de gestion, devant régenter, en un mot comme en mille, l'élaboration du Budget programme. Les participants ont appelé à la prise en compte, dans le projet de guide soumis à validation, de l'organisation institutionnelle du pays, à la création au niveau national une structure de concertation devant réunir les chercheurs de tous les coins et recoins, etc.

Il sied de noter que les experts d'Afritac-centre ont effectué leur première mission au Congo-Kinshasa, en 2012, conformément à une sollicitation du Gouvernement, allant dans le sens de faire asseoir l'approche de gestion axée sur les résultats telle qu'optée en 2010 dans le Plan stratégique de Réforme des finances publiques de 2010 et dans la LOFIP de 2011.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.