Cameroun: Abdou Wahabou - « Les étudiants sont satisfaits »

interview

Quel bilan dressez-vous de votre partenariat avec l'IAI-Cameroun et l'IFTIC-Sup ?

La première année a été pour nous un succès. Les objectifs que nous nous étions fixés ont pu être atteints.

C’est-à-dire réaliser tous les enseignements avec deux équipes pédagogiques de qualité, de pouvoir assurer notamment tous les modules et de permettre aux étudiants au cours de la première année d'augmenter en compétence.

Les enseignements se sont déroulés tels que nous les avons planifiés avec une partie des enseignements qui devaient se faire par des professeurs et maîtres de conférences de Bourgogne qui devaient se déplacer à Yaoundé.

Cela a été le cas et une autre partie des enseignements qui devaient se faire par des enseignants chercheurs des universités camerounaises.

Globalement, l'équipe pédagogique de Dijon que je représente est entièrement satisfaite et les discussions que j'ai eues avec les collègues camerounais et nos partenaires l'IAI-Cameroun et l'IFTIC-Sup, l'information s'est bien déroulée. J'ai aussi eu pendant l'année un retour positif des étudiants qui sont satisfaits des enseignements qui se sont déroulés.

Quelles sont les débouchés du Master en sécurité des systèmes numériques ?

Aujourd'hui, nous sommes orientés vers la digitalisation de quasiment tous nos services. Lorsque vous vous connectez sur un site web, vous fournissez des données, vos photos de vacances ou les données de vos entreprises ne sont pas forcément hébergées sur votre ordinateur, mais elles le sont dans d'autres structures.

Ces personnes que nous formons permettront à l'avenir de conseiller les entreprises soit sur les solutions de sécurité ou alors, elles seront-elles-mêmes dans des structures qui vont pouvoir stopper ces données pour pouvoir les sécuriser et quand on sécurise ces données, il faut au mieux garantir l'inviolabilité des données, éviter la perte des données en question et puis sécuriser les échanges qui seront de la structure qui stock de manière à externaliser vers les terminaux des usagers.

Pour ce qui est des débouchées d'emploi, les étudiants auront la possibilité d'avoir des responsabilités comme administrateurs système et réseau ou responsable d'audit, des systèmes d'information au sens large entre autres.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.