Cameroun: Aïkido - Nouvel exécutif, nouvelle organisation

Le 5 juillet dernier, Sébastien Junior Akoa est devenu le premier président de la Fédération camerounaise d'aïkido, kyudo et disciplines affinitaires.

En pleine expansion depuis quelques années, l'aïkido a récemment connu un nouveau développement. Depuis le 5 juillet, l'art martial japonais connaît une nouvelle organisation à travers la Fédération camerounaise d'aïkido, kyudo et disciplines affinitaires. L'assemblée générale constitutive convoquée à cet effet a également examiné puis adopté les statuts et le règlement intérieur de ladite fédération. Au cours de ces assises, les 21 délégués issus des régions du Centre, du Littoral, du Sud, de l'Ouest et de l'Adamaoua ont procédé à l'élection du bureau exécutif de la toute nouvelle instance fédérale. Il reviendra désormais à la liste conduite par Sébastien Junior Akoa d'impulser une nouvelle dynamique à l'aïkido au Cameroun.

Responsable du dojo JMN de Bastos à Yaoundé, cet expert en management des organisations sportives, est aussi vice-président de la Confédération africaine d'aïkido. Des compétences que la nouvelle équipe dirigeante compte mettre à profit rapidement pour l'élaboration du fichier national des aïkidokas en activité, des clubs et dojos du Cameroun. Autre cheval de bataille, l'implantation de la discipline dans les cinq autres régions du pays. De même qu'il est prévu une rencontre avec l'ambassadeur du Japon au Cameroun. Ceci dans le but de solliciter un appui technique de deux experts nippons en aïkido et en kyudo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.