Cameroun: Ouest - Plus de 65 000 nouveaux inscrits

Mohamadou Boubakar, membre du Conseil électoral, a préconisé l'implication des chefs traditionnels lors de l'entame de sa tournée le 12 juillet dernier.

Les équipes d'Elecam doivent inciter les chefs traditionnels de 1er, 2è et 3è degrés à s'inscrire sur les listes électorales, récupérer leurs cartes et à s'apprêter à participer activement aux futures échéances électorales. Tel est en prime, le contenu du programme de la tournée que mène dans la région de l'Ouest, depuis le 12 juillet dernier, Mohamadou Boubakar. Aux différentes escales effectuées dans les agences départements d'Elecam, les échanges entre ce membre du Conseil électoral, et les différents acteurs du processus électoral ont porté sur les nouvelles lois promulguées par le président de la République le 25 avril 2019, en vue d'améliorer la loi N°2012/001 du 19 avril 2012 sur le Code électoral.

Les nouvelles dispositions des articles 181 à 190, 249, 250 et 257 sont centrées sur l'élection des conseillers régionaux et précisent en outre que « le candidat représentant le commandement traditionnel doit avoir la qualité de chef traditionnel de 1er ou de 2è degré. Toutefois, en l'absence d'un chef traditionnel de 1er et de 2è degré, la candidature d'un chef de 3è degré est admise ». D'où, la nécessité de veiller à ce que tous les chefs de différents degrés soient au fait de cette actualité, pour participer s'ils le désirent sans surprise à cette élection des conseillers régionaux dès la convocation du corps électoral.

Mohamadou Boubakar, a aussi précisé qu'il était venu se concerter avec les acteurs du processus électoral, « apprécier et mener le suivi du travail réalisé par les équipes d'Elecam depuis le 2 janvier 2019, date du lancement du processus des inscriptions sur les listes électorales et de distribution des cartes d'électeurs, en vue de corriger les manquements pour une bonne évolution de ce processus ».

Lors de la première escale de cette tournée qui s'est déroulée à Bafoussam, Elise Mandji Damdja, le chef d'agence départementale d'Elecam dans la Mifi, a précisé qu'à la dernière évaluation effectuée le 30 juin dernier, son département a déjà répertorié 170 chefs traditionnels, enrôlé 14 415 nouveaux électeurs sur un objectif de 20 000 attendus. Ce qui donne 72,08 % de taux de réalisation. Sur le plan régional selon Francis Péne Tientcheu, le délégué régional d'Elecam, sur 100 000 inscrits attendus, la dernière compilation effectuée le 15 juillet, affiche 65 425 nouveaux inscrits.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.