Sénégal/Algérie: CAN 2019 - La succession du Cameroun se joue entre le Sénégal et l'Algérie

Le vendredi, le successeur du Cameroun vainqueur de 2017, sera connu. L'Afrique va consacrer son nouveau champion à l'issue de la rencontre qui opposera les Lions de la Teranga aux Fennecs d'Algérie.

Une finale inédite de la Coupe d'Afrique des nations. Les Lions de la Teranga joueront leur deuxième finale de l'histoire, après celle perdue aux tirs au but à Bamako en 2002, devant les Lions Indomptables du Cameroun. Le Sénégal a dû attendre dix-sept ans après pour se retrouver encore en finale.

Devant, se dresse aussi un revenant. Les Fennecs d'Algérie qui n'ont plus disputé la finale de la CAN depuis leur unique consécration à domicile en 1990 face au Nigeria.

Vingt-neuf ans après, l'Algérie disputera sa troisième finale, après 1980 et 1990. Une finale qui tient toutes ses promesses puis qu'elle met aux prises, les deux équipes les plus en forme de la compétition.

L'Algérie est la seule équipe invaincue dans cette compétition. Car, elle a gagné cinq de ses six matches au temps réglementaire. La seule fausse note est la victoire obtenue aux tirs au but face aux Eléphants de la Côte d'Ivoire en quart de finale de la compétition. Depuis la phase de poules, jusqu'à la finale, les Fennecs ont appris à se battre avec les sélections de l'Afrique de l'ouest.

Après le Sénégal en match de poules, ils ont tour à tour éliminé les sélections et non pas les moindres : la Guinée en huitièmes, la Côte d'Ivoire en quarts et le Nigeria en demi, avant de retrouver le Sénégal en finale.

Le Sénégal qui tentera de soulever sa première coupe d'Afrique de son histoire, a un grand défi à relévé. Il s'agira de battre, pour la première fois, l'Algérie dans une phase finale de la CAN. Ce qui n'est, d'ailleurs, pas impossible même si actuellement les statistiques plaident en faveur des Fennecs. Les deux équipes se sont affrontés pour la dernière fois, le 27 juin, dans cette même CAN. L'Algérie l'avait emporté (1-0), lors des matches comptant pour la deuxième journée du groupe C. C'est d'ailleurs la seule défaite du Sénégal dans cette compétition.

Peu avant ce match, l'Algérie et le Sénégal avaient fait jeu égal (2-2), au Gabon. En 2015, les Fennecs avaient battu les Lions de la Teranga, puis lors des demi-finale de la CAN 1990, l'Algérie avait encore eu raison du Sénégal (2-1). Le bilan des vingt-deux dernières rencontres (éliminatoires et matches amicaux compris) place l'Algérie largement en tête avec treize victoires contre cinq matches nuls et quatre défaites. Le Sénégal peut s'appuyer sur l'une de ces points forts pour faire la différence. Les Lions de la teranga ont la meilleure défense de la compétition avec un seul but encaissé en six matches, celui inscrit par l'Algérien Belaili, en match de poules. Le Sénégal a réussi cinq "clean sheet", respectivement face à la Tunisie, le Benin, l'Ouganda, la Tanzanie et le Kenya.

La suspension de Kalidou Koulibaly va obliger Aliou Cissé, le sélectionneur du Sénégal à revoir ses plans en défense. Mais quoi qu'il arrive l'Afrique sortira vainqueur de cette trente deuxième édition, la première à vingt-quatre sélections. C'est d'ailleurs pour la première fois que les finalistes ont eu cinq jours de récupération.

Cette finale est un match dans un match. C'est-à-dire celui qui va opposer l'Algérien de Manchester City, Riyad Mahrez, au Sénégalais de Liverpool, Sadio Mane, peut-être pour le titre de meilleur joueur de la compétition.

En cas de victoire, l'Algérie rejoindra la Côte d'Ivoire et la République démocratique du Congo, les deux sélections à avoir soulever le trophée à deux reprises. Le Sénégal rêve, quant à lui, d'égaler, le Congo, l'Afrique du sud, le Maroc, le Soudan, l'Ethiopie, la Tunisie et la Zambie, qui ont chacun un trophée.

Notons que, pour le compte de cette finale, les autorités algériennes ont mobilisé vingt-huit avions pour quatre mille huit cents supporters, qui viendront appuyer dans les gradins du stade international du Caire les Fennecs. A première vue, le spectacle est garanti dans et en dehors du terrain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.