Congo-Brazzaville: Congo-FMI - Le Club 2002-PUR se veut être une force de propositions dans la mise en œuvre de l'accord

Le secrétariat permanent du Club 2002, Parti pour l'unité et la République (PUR), élargi aux présidents départementaux, qui s'est réuni, le 16 juillet à Brazzaville, a décidé de la mise en place d'une commission interne, chargée de faire des propositions dans le cadre de la mise en œuvre du programme conclu entre le Congo et le Fonds monétaire international (FMI).

La session extraordinaire de la plus haute instance du Club 2002-PUR s'est déroulée sous la direction de son secrétaire général, Juste Désiré Mondelé.

Ainsi, les participants ont salué l'approbation, par le Conseil d'administration du FMI, de l'accord triennal au titre de la Facilité élargie de crédit (FEC), à l'appui du programme de réformes économiques et financières en faveur de la République du Congo.

« Le secrétariat permanent du Club 2002-PUR saisit la présente occasion solennelle pour féliciter chaleureusement le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, pour son implication personnelle, ainsi que le gouvernement pour avoir créé toutes les conditions permissives et préalables aux négociations », peut-on lire dans le communiqué final, lu par le porte-parole de cette formation, Louis Gabriel Missatou.

Ce parti de la majorité présidentielle s'est également félicité de la ténacité, l'abnégation et la responsabilité dont les autorités congolaises ont fait montre durant les longues et âpres négociations avec les principaux bailleurs privés du Congo et avec le FMI.

En effet, ces discussions ont abouti à la signature de l'accord qui permet, selon le Club 2002- PUR, au Congo de rétablir la stabilité macroéconomique, la soutenabilité de la dette et à jeter les bases solides d'une croissance plus inclusive.

« Le Club 2002-PUR se tient résolument disponible pour accompagner le président de la République dans la réalisation de ce programme triennal. A cet effet, le secrétariat permanent en appelle à la responsabilité de tous, particulièrement des acteurs publics, censés rendre opérationnelles les institutions chargées de veiller et d'encadrer la gouvernance économique et financière, crédo cher au président de la République », poursuit le communiqué final.

Présidant la session, le secrétaire général de ce parti a salué la sérénité dont a fait preuve le peuple congolais, malgré ce qu'il qualifie, « des obstacles et les sons de sirènes de certaines forces obscures et antipatriotiques ».

Pour lui, l'accord avec le FMI est une victoire personnelle du président de la République et la démonstration de son leadership. « C'est un sujet très important pour le peuple congolais. Il est important de rappeler et de se souvenir que cet accord avec le FMI est un accord triennal et nous en appelons à la mobilisation de tous, au rassemblement patriotique pour la mise en œuvre effective et réussie de cet accord », a rappelé Juste Désiré Mondelé, invitant les présidents fédéraux à rendre compte à la base des résultats de leurs travaux.

S'adressant aux membres du secrétariat permanent, il a indiqué que la commission qui sera mise en place devra très vite commencer à travailler, afin d'élaborer un rapport pour que le parti puisse continuer de participer au développement du pays en tant que force de propositions.

Notons qu'au plan interne, le secrétariat permanent a salué les efforts que son président du conseil de surveillance, le révérend Wilfrid Guy César N'Guesso, ne cesse de consentir pour la bonne marche du parti.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.