Cameroun: Master en Sécurité des systèmes numériques - Première évaluation

Les responsables de l'université de Bourgogne en France, de l'IAI-Cameroun et de l'IFTICSup ont fait le point de la première année de délocalisation de ce diplôme, samedi dernier.

Abdou Wahabou, directeur des Relations internationales de l'Ecole supérieure d'ingénieurs matériaux-informatique/Electronique (Esirem) Dijon, séjourne à Yaoundé dans le cadre d'un partenariat qui lie l'université de Bourgogne en France, l'IAI-Cameroun et l'IFTIC-Sup. En présence d'Armand Claude Abanda, représentant résident de l'IAI-Cameroun et président du Conseil d'administration de l'IFTIC-Sup, il a visité samedi dernier le campus de l'Institut africain d'informatique-Cameroun, (Centre d'excellence technologique Paul Biya) où a été délocalisé depuis un an le Master Sécurité des systèmes numériques. Fruit d'une convention de partenariat entre les trois institutions universitaires, ce Master suscite une attention particulière.

« Une formation de l'université de Bourgogne délocalisée dans les autres institutions universitaires doit être réalisée de la même manière que les cours qui se font à Dijon avec des contenus pédagogiques équivalents, ainsi que des équipes pédagogiques constituées de la même manière. C'est juste titre que l'université de Bourgogne s'implique pleinement dans le processus pédagogique », a souligné le directeur des relations internationales de l'Esirem. Cet ancien étudiant de l'IAI-Cameroun a tenu à expliquer que la délocalisation de ce diplôme a pour objectif de donner aux jeunes Camerounais la possibilité de se former dans ces domaines de technologie plus que jamais d'actualité et d'intégrer la sécurité comme un élément à part entière dans la phase de conception de leurs projets.

« On sensibilise également les étudiants à la protection de leurs données qui pourraient externaliser. Le Master se déroule en deux années avec une première année de revue générale sur les éléments de système, d'informatique et une introduction au domaine de sécurité avec un accent assez prononcé sur les données pratiques », a-t-il poursuivi. Cette visite intervient alors que la campagne de recrutement des étudiants en Master en sécurité des systèmes numériques pour le compte de la deuxième promotion bat son plein et ce, jusqu'au 31 juillet 2019.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.