Cameroun: Yaoundé - Les commissions mixtes électorales remobilisées

Au terme de sa tournée dans les antennes communales d'Elecam dans le Centre lundi dernier, la vice-présidente du Conseil électoral s'est voulue optimiste pour la suite des opérations.

Dès le premier jour, le la était donné. Laver le linge sale en famille, parler sans fard des obstacles qui empêchent de travailler efficacement dans les antennes communales. Jusqu'au dernier jour, le message et le mode opératoire n'ont pas changé. Pour sa descente sur le terrain, la vice-présidente du Conseil électoral, Appoline Marie Amugu, est allée au contact des personnels dans les antennes communales d'Elecam et à la rencontre des membres des commissions mixtes électorales.

Lundi dernier, elle a effectué la dernière étape de cette tournée de deux semaines à l'antenne communale de Yaoundé I au quartier Mballa II. Au centre des échanges qui ont duré deux heures, le travail des membres de la commission mixte électorale. Il s'agit des représentants de partis politiques et de l'administration. Ce lundi, ceux de l'UPC, du MRC, du PCRN et de l'ANDP ont pris part à la séance de travail avec Appoline Marie Amugu. Occasion d'exposer les difficultés dans le travail quotidien. L'un d'entre eux s'est notamment plaint du refus opposé par l'administration lors ses descentes sur le terrain. « Il vaut mieux distinguer les activités parce qu'Elecam n'accompagne pas les formations politiques pour des meetings mais, se fait aider pour mobiliser le maximum d'électeurs », a expliqué la vice-présidente.

S'en est suivi un partage de stratégies utilisées sur le terrain pour éviter tout malentendu. Ils ont pris l'engagement de travailler ensemble. C'était d'ailleurs le message porté par la vice-présidente. Plus de collaboration, d'échanges d'information et éventuellement, des opérations de sensibilisation couplées de formations politiques pour obtenir de meilleurs résultats. Selon le rapport présenté par Serge Ekani Mbida, chef d'antenne communale de Yaoundé 1, cette zone comprend 6 566 nouveaux inscrits depuis le 2 janvier, pour un total de 97 788 dans l'antenne.

Par ailleurs, 8 551 cartes électorales sont en stock, pour 619 distribuées. Celles de l'année 2019 n'ayant pas encore été produites, le chef d'antenne craint une contre-campagne des opérations sur le terrain. La vice-présidente du Conseil électoral a rassuré en disant que la direction générale fait des acquisitions de machines pour y répondre, étant donné que la machine actuelle ne répond plus de manière optimale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.