Guinée: Football - Antonio Souaré tente de se débarrasser de toute responsabilité

17 Juillet 2019

L'équipe nationale guinéenne cadette et senior ont rencontré ces derniers des moments difficiles. L'élimination de l'équipe senior à la coupe d'Afrique des Nations qui se déroule en Egypte a été très mal perçue par le public guinéen.

Cette élimination s'ajoute à la suspension de l'équipe cadette pour fraude d'âge par la CAF pour à la prochaine coupe du monde Brésil 2019.

En conférence de presse en début de semaine, le président de la Fédération Guinéenne de Football a tenté de se débarrasser de toute responsable en faisant tomber des sanctions contre certains encadreurs.

Après avoir déclaré la sanction du sectionneur de l'équipe senior, Paul Put et son staff technique, Antonio Souaré s'est prononcé sur l'élimination par la CAF du Syli Cadet pour fraude d'âge lors de la coupe d'Afrique U-17 où la Guinée a été finaliste.

Prendre de telle décision, le président de la FEGUIFOOT pense pouvoir mettre fin aux nombreuses critiques dont les dirigeants du football guinéen font l'objet.

Sur le cas des U-17, l'on se rappelle encore, Antonio Souaré, avait juré officiellement qu'il n'y a pas eu fraude sur l'âge des joueurs guinéens, se montre un peu plus responsable et se confesse dans cette affaire embarrassante dans laquelle la Guinée a lamentablement perdu face au Sénégal.

« Le président de la commission des compétitions, Alhassane Youla, la secrétaire particulière du secrétaire général de la fédération et le sélectionneur national des cadets, Maléah Camara, ont été suspendus. Les deux joueurs incriminés aussi ont été suspendu », a-t-il déclaré.

Toutes les catégories inférieures du Syli national, sont désormais gérées par la Direction technique nationale (DTN).

C'est désormais officiel, c'est le Sénégal qui remplacera la Guinée à la coupe du monde U17 au Brésil prévue à partir du 26 octobre prochain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Football

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.