Maroc: Quatre cadres de l'AS Vita Club auraient pris la fuite pour le Maroc

C'est une bombe qui fait trembler l'AS Vita Club depuis quelques heures. Quatre joueurs et pas les moindres ont quitté le club de la capitale congolaise sans l'accord des dirigeants.

En cette période de Mercato, l'AS Vita Club fait savoir que quatre de ses joueurs ont déserté ses rangs afin de gagner le Maroc. Détail rocambolesque, les quatre hommes (les défenseurs Padou Bompunga, Nelson Munganga et Yannick Bangala, et l'ailier Francis Kazadi) auraient fui par pirogue, via Brazzaville.

La nouvelle de leur départ clandestin est confirmée par VClub Télévision, et même le secrétaire général, qui ne s'est empêché d'étaler sa consternation et sa déception vis-à-vis de l'attitude des clubs marocains ayant amené les quatre Moscovites à la fugue. « C'est une pratique ancienne que font les clubs marocains. Ces joueurs ont un contrat avec V.CLUB. Il fallait au préalable passer par le club au lieu d'aller directement séduire les athlètes eux-mêmes. Nous pensons que la CAF mettra fin à ces pratiques », a dit Patrick Banichay.

Le club kinois précise que les intéressés sont toujours sous contrat et que ce départ s'est fait sans son accord. « Tous ces joueurs ayant des contrats valides avec l'AS V.Club, des dispositions utiles ont été prises avec le FECOFA pour que les équipes marocaines puissent se soumettre à la réglementation internationale relative au transfert », communique le club.

Plus tôt dans la saison, deux joueurs cadres de l'AS Vita Club avaient déjà signé dans des clubs marocains : l'attaquant Jean-Marc Makusu (à la RS Berkane) et le milieu de terrain Fabrice Luamba Ngoma (au Raja Casablanca).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.