Congo-Kinshasa: Publication des résultats de l'examen d'État - Des inciviques s'infiltrent parmi les récipiendaires

Après la publication des résultats des examens d'État pour la province de Kinshasa, des inciviques communément appelés « Kuluna » se sont infiltrés, mardi 16 juillet aux environs de 20 heures, parmi les lauréats en liesse. En se livrant aux actes de barbarie, ils ont réussi à ravir les biens de paisibles passants et à emporter les marchandises trouvées sur place.

Les scènes de violence ont redoublé d'ardeur dans les communes de Masina et N'djili où ces hors-la-loi ont semé des paniques dans quelques heures après le lancement des résultats de l'examen d'État. Sur le boulevard Kimbuta, une bande de malfaiteurs a usé des armes blanches afin de semer des troubles. « Nous en avons ras-le-bol du comportement de ces jeunes en profitant de la publication de l'examen d'État pour semer des paniques et ravir les biens de paisibles citoyens. Alors que la police devrait affluer de différents milieux de jouissance. Ils ont fait pleurer les commerçants vendant au bord du boulevard. Munis des armes blanches, ces voyous ont interrompu la joie de certains lauréats venus exhiber les pas de danse », relate un père de famille qui a requis l'anonymat.

En outre, les éléments de la police étaient intervenus en retard au quartier sans-fils à Masina où une bande d'inciviques a emporté des téléphones et des sacs à main aux lauréats qui manifestaient leur joie. Des coups de balles y ont crépité. Et, d'autres jeunes suspectés étaient tombés dans le filet des agents de la police. « Il s'agit des jeunes bien identifiés venant de Oka qui ont agressé les lauréats. Ils ont utilisé des machettes pour nous anéantir et faire peur aux habitants du quartier. Donc, nous regrettons l'intervention de la police, car cette dernière était venue en retard », explique un lauréat trouvé sur place. « Le plus regrettable est le désintéressement des témoins de l'agression. Ils n'ont pas eu le courage de venir à notre rescousse », a-t-il regretté.

Ce comportement a été également observé non loin de marché de Liberté dans la commune de Masina où les brigands (Kuluna) ont extorqué des sacs, les téléphones portables et les portemonnaies aux passants.

Par ailleurs, le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), Emery Okudji, a rendu ce mardi 16 juillet les résultats de l'examen d'État édition 2018-2019. S'agissant de la ville province de Kinshasa, le taux de réussite est de 72 % comme en 2018, affirme le ministre de l'EPSP. Ces résultats sont déjà disponibles sur les différents réseaux de télécommunication, rappelle-t-on.

Et d'après des sources concordantes, ce groupe de bandits, est principalement composé de jeunes habitant les mêmes quartiers. « Ces Kuluna ne sont pas des inconnus, ce sont des jeunes délinquants du quartier. A défaut d'avoir un travail honnête, ils se donnent à des pratiques malveillantes », constate-t-on.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.