Congo-Brazzaville: Réinsertion sociale dans le Pool - Les fournisseurs de services formés à la gestion axée sur les résultats

Le Haut-commissariat à la réinsertion des ex-combattants, Euloge Landry Kolélas, a lancé, le 17 juillet à Brazzaville, avec l'appui du Programme des Nations unies pour le développement, une session de formation spéciale des fournisseurs de services du programme désarmement, démobilisation et réinsertion sur l'approche 3x6, basée sur la gestion axée sur les résultats.

L'atelier est organisé dans le cadre du projet de consolidation de la paix et démarrage du processus désarmement, démobilisation et réintégration (DDR) dans le département du Pool.

Soixante délégués venus de seize ministères, du conseil national du dialogue, de la commission ad hoc paritaire, des organisations non gouvernementales, de la société civile, des agences du système des Nations unies et des médias participent à cette formation de trois jours.

Cet atelier vise à contribuer au renforcement des capacités des participants à la mise en œuvre effective du programme DDR dans le Pool. L'objectif étant non seulement d'éclairer leur lanterne sur les aperçus du DDR, mais aussi et surtout de leur donner de nouvelles connaissances techniques sur la réinsertion socioéconomique à travers l'approche 3x6.

Dans son discours d'ouverture, le Haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants a fait savoir que cette formation constitue une étape préliminaire importante dans la mise en œuvre du programme DDR dans le Pool.

« La mise en place des plateformes d'échanges intra-communautaires locales et départementales, la signature des documents de base du programme DDR ont, entre autres, favorisé le retour de la paix sociale dans le Pool. Le but était de contribuer à la bonne préparation des acteurs de terrain pour la mise en œuvre de la réinsertion socioéconomique ...», a souligné Euloge Landry Kolélas.

De son côté, le représentant résident du Pnud au Congo, Malèye Diop, a indiqué que l'échec du DDR dans le monde est souvent dû au fait que la démobilisation prend trop de temps dans sa mise en œuvre.

« La plupart des échecs des programmes DDR dans le monde sont attribués au fossé creusé entre le désarmement, la démobilisation et la réinsertion, laissant les ex-combattants face aux avatars des lendemains incertains », a-t-il indiqué.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.