Afrique: L'homme a marché sur la lune il y a 50 ans, l'Afrique s'en souvient

Il y a un demi-siècle, l'homme a marché sur la lune pour la première fois, grace au succès de la mission Appolo 11. Un exploit scientifique et humain qui a touché à l'époque le monde entier. Y compris sur le continent africain.

Au Gabon, il y a encore des personnes qui ont vécu l'exploit de Neil Amstrong et Buzz Aldrin. C'est le cas du ministre des Télécommunications de l'époque, Paul Malekou, qui dévoile ses souvenirs pour RFI :

Il n'y avait pas encore la télévision comme on l'a maintenant. Les images étaient différées. On a vécu effectivement l'alunissage de Neil Armstrong et on a écouté en direct sa fameuse phrase restée célèbre.

À Kinshasa, on se souvient aussi que la RDC a essayé aussi de conquérir l'espace à la suite de cette réussite des États-Unis, mais en vain. Toutes les tentatives se sont avérées vaines jusqu'ici.

Quelques années après l'alunissage, le président Mobutu décide de lancer, avec l'aide des Allemands, le programme OTRAG pour la conquête de l'espace. Une autre aventure spatiale sera aussi tentée sous le régime de Joseph Kabila

Enfin, à Lomé, notre correspondant est parti à la rencontre de celles et ceux qui ont la tête dans les étoiles et se passionnent, aujourd'hui encore, pour notre satellite.

Ils prennent du plaisir à admirer la lune pour savoir de quoi elle est constituée, pourquoi elle est au-dessus de nos têtes. De la curiosité à la passion, ces jeunes étudiants de l'université de Lomé veulent désormais promouvoir les sciences de la planète.

Les passionnés de la Lune à Lomé

Tagged:

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.