Afrique: Assemblée générale de la CAF - Un congrès sur fond de crise

17 Juillet 2019

La 41e assemblée générale de l'instance du football a lieu ce matin à l'hôtel Marriott Zamalek du Caire.

Les dirigeants du football africain seront en conclave à partir de ce matin à la faveur de la 41e assemblée générale de la Confédération africaine de football.

Ce sont au total 54 présidents de fédérations qui ont été conviés à cette rencontre. Plusieurs questions seront débattues au cours de ce congrès qui se tient en marge de la Can 2019. Notamment la décision de mise sous tutelle de la Caf pour un audit des systèmes financiers et juridiques. « Je rectifie d'abord : ce n'est pas une mise sous tutelle. C'est une collaboration et avec une feuille de route bien claire que nous avons fixée ensemble, et pour qu'on puisse aller de l'avant. Le but, c'est de clarifier tout ce qui touche à la Caf. Depuis deux ans, lors de ma prise de fonction, lorsqu'on a entamé les différentes réformes, nous avons rencontré pas mal d'obstacles. Aujourd'hui, je peux vous dire que la Caf est une institution qui ne répond plus aux exigences modernes d'une organisation comme telle », a précisé Ahmad, le président de la Caf, dans un entretien accordé à nos confrères de Radio France internationale.

Il s'agira au cours de cette assemblée générale d'éclairer l'opinion sur la mission exacte du délégué de la Fifa, la Sénégalaise Fatma Samoura, qui débute le 1er août et qui va durer six mois. Le patron de la Caf va également s'exprimer sur les affaires de corruption et son interpellation il y a quelques semaines à Paris. D'autres dossiers chauds l'attendent dans lesquels certains de ses alliés d'hier ont retourné leur veste contre lui. Il y a le cas de la Tunisie qui a décidé de boycotter cette assemblée générale.

Ainsi, aucun membre du bureau fédéral ne sera présent. La Fédération tunisienne de football a informé la Caf et la Fifa de cette décision. Toutefois, les dirigeants du football tunisien n'ont pas dévoilé les raisons de ce boycott, mais cela pourrait être un geste de protestation.

En effet, les Tunisiens estiment avoir été privés d'un penalty en toute fin de match contre le Sénégal (défaits par 1 à 0 et éliminés en demi-finale de la Can), dimanche dernier. Le fait que la Caf ait décidé de faire rejouer la finale de Ligue des champions entre l'Espérance de Tunis et le Wydad de Casablanca a aussi pu peser dans ce choix.

Les rapports sont également tendus entre le président et certains membres de son comité exécutif. A preuve, pour cette assemblée générale, Ahmad a refusé de convier son conseiller en compétitions, l'Egyptien Mustapha Fahmy, ancien secrétaire général de la Caf qui est aujourd'hui membre d'honneur. Ce qui n'a évidemment pas plu à l'Egyptien qui a jugé la décision d'Ahmad sans fondement.

En dehors de ces éléments, ce congrès sera également l'occasion du renouvellement de certaines instances de l'institution.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.