Congo-Kinshasa: Sénat - NOGEC et des jeunes kinois se sont mobilisés en soutien au ticket FCC

La Nouvelle génération pour l'Emergence du Congo (NOGEC) persiste et signe que personne, que ce soit Bahati Lukwebo ou qui que ce soit d'autre, ne pourra battre Alexis Thambwe Mwamba ainsi que ses colistiers du Front commun pour le Congo (FCC) à l'élection du bureau définitif du Sénat.

C'est dans cette foulée et au regard des chambardements qui ont eu lieu au sein du FCC, avec l'exclusion du professeur Modeste Bahati, que la NOGEC s'est mobilisée le mercredi 17 juillet 2019. Constant Mutamba, président de ce regroupement, accompagné de plusieurs jeunes, ont tenu un sit-in devant le Palais du peule, en guise de soutien au ticket FCC chapeauté par Alexis Thambwe au Perchoir du Sénat.

Conformément à sa lettre adressée au Gouverneur Gentiny Ngobila, la NOGEC a tenu parole et a mobilisé des jeunes, en termes d'un sit-in devant le siège du Parlement, tel que suggéré par le numéro Un de Kinshasa, en mettant de côté sa première idée de marcher sur le long du Boulevard du 30 juin. Cependant, l'important pour ce regroupement membre du FCC est que sa manifestation ait eu lieu, comme prévu. D'ailleurs, a l'étonnement de certains "pourfendeurs", un grand nombre des jeunes, vêtus en vert tels des militaires, ont pris d'assaut la devanture du Palais du peuple. Entonnant des chansons de soutien au ticket FCC, ces jeunes révolutionnaires, à l'image de la NOGEC, ont contourné cet hémicycle, à tel point qu'ils ont bloqué, pendant un bon moment, le trafic sur le Boulevard triomphal.

Prenant la parole devant la presse, Me Constant Mutamba Tungunga a salué cette mobilisation réussie de la jeunesse congolaise qui a répondu massivement à l'appel de son regroupement politique, dans le sens de soutenir dûment la candidature de Thambwe Mwamba Alexis à la présidence de la Chambre Haute du Parlement. Il a laissé comprendre que cet engouement fait ainsi suite à l'acceptation par les jeunes, non seulement de la vision de sa formation politique mais aussi de celle du FCC, qui prône le changement et le renouvellement.

Le Président de la NOGEC, comptant véritablement par la majorité numérique de sa plateforme politique au sein du Sénat, s'est dit rassuré d'une victoire certaine et écrasante d'Alexis Thambwe en tant que président ainsi que celle de tous les autres candidats du FCC dans les différents postes qui constituent ledit bureau définitif, hormis celui du "Rapporteur adjoint" qui est vacant jusque-là et qui, d'après des indiscrétions, serait réservé au CACH.

D'ores et déjà, Mutamba Tungunga a appelé, tous les sénateurs à porter tous azimuts et de manière cohérente, leurs choix sur les différents candidats aux couleurs du Front commun pour le Congo. Confiant, il a indiqué qu'il n'y aura point d'échec et que sa plateforme raflera tous les postes, tout en soulignant que Modeste Bahati Lukwebo, le désormais exclu du FCC, mordra la poussière dans cette course au Perchoir de la Chambre des sages.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.