Congo-Kinshasa: Vient de paraître sous la direction de Théophile Lunkamba - «Développement économique et social durable de la province de Lomami : réflexions des experts, stratégies et feuille de route»

Sous la direction du Député provincial honoraire de la Lomami et Professeur Assistant d'Université, Théophile Lunkamba Ntambue Nkumbi, les bibliothèques congolaises accueillent un nouveau livre intitulé : «Développement économique et social durable de la province de Lomami : réflexions des experts, stratégies et feuille de route».

La cérémonie de vernissage de cette œuvre de 119 pages est intervenue ce mardi 16 juillet 2019 dans la salle polyvalente de l'Africana Hôtel de Lingwala, à 14h00'. A en croire son préfacier, Dr Bruno Miteyo Nyenge, cet ouvrage n'est pas seulement une réflexion. Il est essentiellement, dit-il, une analyse collective des experts sur le développement économique et social durable de la province de Lomami. Celui-ci précise, en effet, que Théophile Lunkamba Ntambue qui assure la direction de cette publication est Professeur Assistant d'Université et Député Provincial honoraire de Lomami. « Il est animé d'un esprit pratique », ajoute-t-il. Cette intelligence du pays indique que l'état des lieux non exhaustif qui met en évidence des défis majeurs dans les différents domaines, procède à des évaluations systématiques, et propositions des perspectives prometteuses.

Les réflexions couvrent sept thématiques constituant des préalables ou des fondamentaux à la création, au fonctionnement et au développement de la jeune province. Il s'agit essentiellement du Regard conceptuel sur la Réorganisation Territoriale et Administrative pour une Décentralisation Effective en RDC, des Aspects juridiques de la Réforme Administrative en RDC, de l'Organisation politico-administrative et des tâches des Autorités territoriales dans la gouvernance de développement de la province de Lomami, de la Communication politique au service, de la culture et du développement, et enfin de la Politique linguistique et culturelle en RD. Congo.

Dans le premier axe de réflexion, Regard conceptuel sur la réorganisation territoriale et administrative pour une décentralisation effective en RDC, il est expliqué clairement que la décentralisation implique le transfert des pouvoirs, des compétences, des responsabilités, des ressources et des charges de l'Etat aux provinces et entités décentralisées. Toutefois, au regard des dispositions de la Constitution, l'autonomie politique et financière reconnue aux provinces est contrôlée par le pouvoir central. En outre, il a affirmé que la réorganisation territoriale et administrative demeure un atout important dans le processus de la décentralisation.

Dans le deuxième axe de réflexion, le conférencier analyse les aspects juridiques de la décentralisation en rappelant d'une part les textes légaux consacrant la réforme territoriale et les principaux aspects juridiques d'autre part, en dégageant quelques défis d'ordre juridique dans le processus de la décentralisation en RDC en général et dans la province de Lomami en particulier. L'orateur conclut en soulignant que même sur le plan juridique, la décentralisation est un processus inachevé. Cependant, son effectivité doit forcément commencer par la connaissance et l'application des lois y relatives. Le troisième axe de réflexion quant à lui se focalise sur l'organisation politico-administrative et les tâches des autorités territoriales dans la gouvernance de développement de la province de Lomami.

Pour ce qui est du quatrième axe, la communauté politique au service du bien commun, le conférencier souligne les notions de base susceptibles de les amener à comprendre comment la communauté peut se mettre au service du bien commun. S'agissant du cinquième axe, Décentralisation et développement économique, le conférencier pose une multitude de questions sur les fondamentaux qui ont constitué dans le passé la prospérité économique des communautés locales. Au regard du dysfonctionnement actuel de l'économie, il se pose la question de fond « quoi faire » pour augmenter le revenu des populations ? Ensuite, il fait une analyse thématique et séquentielle et dresse quatre pistes jugées fondamentales pour contribuer au développement durable, en l'occurrence la mise en œuvre des infrastructures économiques génératrices des recettes, la mise sur pied d'une politique fiscale incitative à la mobilisation des recettes, le renforcement des capacités des acteurs animateurs des institutions provinciales des entités territoriales décentralisées, et l'indentification des filières à même de contribuer à un développement rapide et durable de la province.

Dans le sixième axe, Culture et développement, le conférencier décrit le lien et l'influence indiscutable de la culture et de l'inter-culturalité sur le développement. Il propose la mise en place pour la RDC d'une politique culturelle. Enfin, dans le septième axe qui concerne la politique linguistique et culturelle en RDC, le conférencier dresse un état des lieux de la situation en RD Congo et les principales difficultés rencontrées parmi lesquelles il traite l'Etat d'être indifférent dans l'appui aux structures chargées de la conception de la politique linguistique du pays, de la production des ouvrages scientifiques, et de la formation du personnel devant être impliqué dans l'enseignement des langues nationales. L'ouvrage se clôture par une feuille de route sectorielle qui est une planification des actions et activités à mener pour matérialiser à court et à moyen terme les principales stratégies proposées par les conférenciers.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.