Seychelles: L'Office du tourisme des Seychelles enregistre une forte croissance mais souhaite renforcer la période creuse de mai et juin

L'Office du tourisme des Seychelles appelle les hôtels et les compagnies aériennes à conjuguer leurs efforts pour proposer des packages promotionnels pour les mois de mai et juin, les mois les moins performants aux arrivées de touristes de l'île.

«Si nous voulons atteindre une croissance plus forte en 2020, notre stratégie doit être axée sur les mois les plus faibles de l'année. Ces mois restent les plus faibles pour les Seychelles et nos activités de marketing ne suffisent pas », a déclaré Sherin Francis, directrice générale du conseil d'administration.

Mme. Francis a ajouté que les paquets publicitaires à court préavis fonctionnent rarement pour les Seychelles. Elle s'exprimait lors de la réunion de marketing annuelle de l'Office du tourisme des Seychelles (STB) qui s'était tenue mardi au Constance Ephelia Resort.

La réunion de marketing de la mi-année du STB permet au Conseil d'interagir directement avec ses partenaires locaux et de discuter des plans pour l'année à venir. Il permet également au Département du tourisme de faire le point sur l'industrie du tourisme aux Seychelles et de réfléchir aux réalisations et aux défis rencontrés au cours des six derniers mois.

Mme. Francis a expliqué qu'il y a une lente croissance du nombre de lits provenant des grands hôtels. Cela signifie que, bien que la demande pour davantage de lits ait augmenté, l'offre a été plus lente "avec une croissance moyenne de seulement 3,6% des lits d'hôtel entre 2016 et 2018".

Dans son allocution, Mme. Francis a déclaré que "si nous voulons atteindre une croissance plus forte en 2020, notre stratégie doit être axée sur les mois les plus faibles de l'année". (Vanessa Lucas, Seychelles Tourism Board) Photo License: CC-BY

«Nous ne prévoyons aucune nouvelle offre de chambres avant le mois de septembre de cette année, avec le Club Med sur l'île de Sainte-Anne qui aura 295 chambres. Nous devons rester conscients de cela lors de la planification de la croissance, car les locaux sont devenus un facteur de ralentissement de la croissance pendant une certaine période de l'année », a déclaré Mme. Francis.

La dernière fois qu'un hotel de taille moyenne ou grand a ouvert ses portes était en 2016, avec l'ouverture du Carana Beach Hotel. En mars 2018, l'hôtel Desroches a rouvert ses portes, sous la direction de Four Seasons, avec 71 chambres.

Malgré ce défi, le ministre du Tourisme, Didier Dogley, a déclaré que «l'industrie se porte bien».

«À l'avenir, nous ne prévoyons pas de grandes turbulences, mais ce n'est pas le moment de nous reposer. Nous devons être conscients que cette industrie est très dynamique et fragile », a déclaré M. Dogley.

À ce jour, les statistiques relatives à l'arrivée de visiteurs indiquent une augmentation de 8% par rapport à 2018 en 2019. Les tendances observées au cours de la dernière décennie montrent une croissance régulière du nombre d'arrivées de 175 000 visiteurs en 2010 à 394 000 visiteurs prévus cette année.

Cela représentera une augmentation moyenne annuelle de 12% sur une période de 10 ans. Pour 2020, STB prévoit une croissance de 4% par rapport à 2019

La France et l'Allemagne dominent le panier d'arrivée des visiteurs, représentant près du tiers des visiteurs en 2018.

Les revenus du secteur touristique ont également connu une croissance constante au cours des cinq dernières années, passant de 392 millions USD en 2015 à 578 millions USD en 2018. Cela représente un taux de croissance annuel de 11,8% au cours des quatre dernières années.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.