Sénégal: Macky rend hommage à OTD - "Le Sénégal a perdu un grand homme d'Etat"

Nguéniène (Mbour) — L'Afrique et le Sénégal ont perdu "un grand homme d'Etat", avec la disparition du président du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), Ousmane Tanor Dieng, a déclaré le président de la République du Sénégal, Macky Sall.

"Avec la disparition d'Ousmane Tanor Dieng, le Sénégal, l'Afrique a perdu un grand homme, un bon citoyen", a-t-il notamment dit mercredi lors des funérailles du défunt secrétaire général du Parti socialiste dans son village natal de Nguéniène, dans le département de Mbour.

Selon le président Sall, "le Sénégal tout entier, particulièrement la famille biologique du disparu", a perdu en Ousmane Tanor Dieng "un homme de valeur", "un homme digne, loyal, honnête, calme et serein dans toutes les épreuves."

"Avec lui (Ousmane Tanor Dieng), nous avons eu un compagnonnage de près de dix ans durant lesquels il a fait preuve de dignité et de responsabilité. Et je peux en témoigner, parce qu'il a été chef de parti politique" et "avait toute la légitimité de chercher à accéder au pouvoir", a avancé Macky Sall.

Il a ajouté : "Mais, quand le Sénégal a besoin, il a fait preuve de courage politique dans la totale dignité. Ce qui est rare" en politique actuellement.

"Si vous avez bien observé, de notre accession au pouvoir jusqu'à sa nomination (à la tête du HCCT), quatre années sont passées.

Ce qui prouve qu'il m'a soutenu inconditionnellement, et personne n'a entendu de sa bouche des propos pouvant gâcher les relations, alors que c'est seulement en 2016 qu'on a eu la possibilité de le nommer à ce poste", a-t-il signalé, priant pour le repos de l'âme du défunt.

"A chaque que je dois prendre une décision ou une initiative en tant que président de la République, lorsque je le consulte, comme je le fais avec Moustapha (Niasse, président de l'Assemblée nationale et de l'Alliance des forces du progrès) ou avec les autres alliés, Ousmane Tanor Dieng a toujours mis en avant l'intérêt national, en me conseillant, tout en m'indiquant que le dernier mot me revenait et qu'il se plierait à ma volonté", a témoigné le chef de l'Etat

Il a invité les compagnons du disparu, "surtout ceux avec qui il partageait le PS, à honorer sa mémoire".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.