Madagascar: Fenoarivobe - Un mort et deux blessés dans l'attaque d'un camion

Ces derniers temps, un camion attaqué en pleine route devient monnaie courante. Ce fléau concerne les routes desservant des régions productrices de produits agricoles comme Itasy et Bongolava.

En effet, les malfrats qui s'adonnent à ce genre d'acte de banditisme ont pour cible les véhicules transportant des collecteurs de produits locaux. Tel a été le cas d'un camion Mercedes-Benz dans la région de Bongolava, dans la commune de Kiranomena, district de Fenoarivobe.

Le 16 juillet vers 06 heures du matin, une bande composée, de six hommes munis de cinq fusils de chasse et d'armes blanches, s'en est prise à ce véhicule quand celui-ci passait dans le « fokontany » d'Analavory.

Selon les informations, les malfaiteurs auraient déjà attendu le passage de ce camion à l'entrée d'un hameau du nom d'Ambatofotsy pour commettre leur forfait. Sans sommation, ils ont tiré sur le chauffeur pour immobiliser le véhicule, avant de s'attaquer aux autres personnes qui étaient à l'intérieur.

Blessé par balles, le chauffeur, âgé de 41 ans, a succombé. Deux passagers dont une femme ont été blessés par des objets tranchants. L'un a été touché au niveau des hanches, et l'autre au ventre. Le parebrise du véhicule a été brisé.

Au moment où nous écrivons cet article, des gendarmes qui sont saisis de l'affaire sont encore en train de constater les faits, selon le Commandant du groupement de la gendarmerie de Bongolava.

Raison pour laquelle, cet officier supérieur a affirmé ne pas avoir été en mesure de se prononcer sur le bilan exact de cet acte de banditisme, qui ne cesse de se multiplier dans cette partie ouest de la province d'Antananarivo.

Pour le prévenir, il affirme que des mesures ont déjà été prises. Parmi elles figure la mise sous escorte par des gendarmes de tout véhicule utilisé au service des collecteurs de produits locaux circulant dans sa circonscription.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.