Cameroun: Les avocats français de Maurice Kamto dénoncent un «acharnement»

Cela fait près de sept mois que l'opposant camerounais est emprisonné. Depuis, la justice militaire camerounaise l'a reconnu coupable « d'hostilité envers la patrie ».

Sa peine n'a pas encore été prononcée, mais le 11 juillet, le juge d'instruction du tribunal militaire de Yaoundé a annoncé le renvoi de Maurice Kamto devant cette juridiction.

En d'autres termes, l'opposant sera bien jugé par la justice militaire du Cameroun, et non la justice civile.

Il a osé manifester pacifiquement, c'est ça le crime qu'on lui reproche.

Au total, 103 autres personnes sont renvoyées, aux côtés de Maurice Kamto, devant le tribunal militaire de Yaoundé pour y être jugées. La date de ce procès n'est pas encore connue.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.