Cote d'Ivoire: Jeannot Ahoussou-Kouadio (président du sénat) - "Nous aurons des élections apaisées en 2020"

18 Juillet 2019

Un optimisme partagé au-delà des frontières ivoiriennes. Le président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio, a rassuré la communauté internationale quant à une élection transparente et apaisée en octobre 2020 en Côte d'Ivoire. C'était après une audience à lui accorder par le président de la République du Congo, Dénis Sassou Nguesso.

En effet, en marge du sommet de haut niveau sur le financement du VIH/Sida et de la santé en Afrique, le patron de la deuxième chambre ivoirienne a été reçu, au Palais de Brazzaville, pendant plus d'une heure et demie, par le chef de l'Etat congolais. « Les élections ne doivent pas être une occasion de se trucider.

Les élections seront apaisées, je peux vous rassurer. Nous mettrons tout en œuvre. Celui qui aura gagné aura gagné ; celui qui a perdu aura perdu, et la Côte d'Ivoire continue sa marche. Donc 2020 s'annonce vraiment positivement », a-t-il déclaré à la presse.

A l'en croire, le pays de Félix HouphouëtBoigny a retrouvé la paix, la sécurité et les populations la liberté d'aller et de venir. « Vous savez que la Côte d'Ivoire a retrouvé ses couleurs avec l'avènement du président Alassane Ouattara.

Sur le plan économique, nous avons un taux de croissance en moyenne de 8%. Des infrastructures, des autoroutes sont en train d'être construites.

Aujourd'hui, le gouvernement a un programme social de plus 750 milliards de francs CFA destinés aux plus pauvres. Et dans ce programme, il y a l'électricité pour tous », a-t-il détaillé.

Pour cela, Ahoussou a salué l'assistance des pays africains, notamment le Congo et son président, alors président de l'Union Africaine.

« Nous devons faire preuve d'élévation d'esprit pour avoir des élections apaisées, car aujourd'hui tout le monde a les yeux sur nous. Nous devons relever ce défi pour dire qu'on peut bien faire.

Je crois que les Ivoiriens auront un sursaut national pour s'élever pour sauver leur pays dans un environnement sous-régional où la sécurité est un peu difficile dans le sahel, les pays voisins où les djiadistes circulent, nous devons maintenir ce havre de paix », a-t-il plaidé.

L'hôte du palais de Brazzaville a également indiqué que cette audience a permis d'échanger sur la situation en Afrique et la Côte d'Ivoire en particulier. Ahoussou-Kouadio s'est réjoui de la croissance économique réalisée au Congo. Laquelle croissance, a-t-il confié, est visible au plan social et économique.

La question de la ZLECAF (Zone de LibreEchange continentale africaine) a enfin été au menu des échanges. CMU / L'expérience ivoirienne partagée Mais avant, le président du Sénat a pris part, les 11 au 12 juillet, au sommet de haut niveau sur le financement du VIH et de la santé, dans la capitale congolaise.

Occasion pour Jeannot Ahoussou-Kouadio de fait connaître les défis des pays africains en matière sanitaire.

Il s'agit, selon lui, des maladies transmissibles et non transmissibles ; les taux élevés de mortalité maternelle et infantile ; l'insuffisance des ressources humaines en matière de santé publique générale et spécialisée ; la circulation des médicaments falsifiés et contrefaits ; et les urgences de santé publique ; l'insuffisance des infrastructures sanitaires, etc.

« Malgré ces défis majeurs, le meilleur moyen d'améliorer la situation dans nos pays consiste à instaurer la Couverture Sanitaire Universelle (CSU), définie par l'OMS et l'Union Africaine », a-til préconisé.

Non sans indiquer que la Couverture Maladie Universelle, au centre des débats mondiaux, est une condition première à l'alignement des pays aux nouveaux objectifs mondiaux pour le développement durable.

Pour le patron du Sénat, la CMU engendre des avantages, car dira-t-il : « ce système permet d'intégrer les plus fragiles au système de santé.

Elle permet de dynamiser le secteur économique, car, plus les personnes sont en bonne santé, mieux elles peuvent participer au développement de leur pays ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.