Cameroun: Filière anacarde - Le pays intègre le conseil consultatif

Les documents y relatifs ont été signés par le ministre en charge de l'agriculture, Gabriel Mbairobé le 10 juillet dernier à Abidjan, siège de l'organisation.

Le Cameroun est le dixième membre Conseil international consultatif du cajou (CICC), une plateforme de promotion et de développement du cajou créée en 2016. Adhésion matérialisée le 10 juillet dernier à Abidjan, où le ministre de l'Agriculture et du Développement rural (Minader), Gabriel Mbairobé s'est rendu pour parapher les documents relatifs à l'intégration du Cameroun à cette plateforme. C'était en présence de Souleymane Diarrassouba, ministre ivoirien du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des PME.

Le Cameroun devient ainsi le premier de la sous-région Afrique centrale à intégrer l'organisation, qui rassemble l'ensemble des producteurs africains et représente 60 % des approvisionnements mondiaux. « Les réalités du secteur de l'anacarde et du marché international, nous imposent de nous regrouper en tant que producteurs africains pour bénéficier des meilleures opportunités », a relevé le ministre Gabriel Mbairobé qui s'est confié à la presse ivoirienne. Il faut dire que l'anacarde est une culture pérenne pour la résilience en milieu rural et constitue une nouvelle niche de croissance et de création d'emplois. « Le pays compte sur ce statut pour appuyer le développement de la filière anacarde, pour laquelle un plan stratégique a été dévoilé l'an dernier », a ajouté le Minader.

Sur la période 2018-2020, cinq millions de plants seront ainsi mis à la disposition des paysans camerounais afin de diversifier leurs revenus. « De quoi atteindre, d'ici à 2024, une production nationale de 150 000 tonnes et transformer 60 000 tonnes d'amandes », a-t-il déclaré. Pour le directeur général du Conseil du coton et de l'anacarde (CCA) de Côte d'Ivoire, le Cameroun a toujours été proche du CICC depuis sa création. « C'est donc sans surprise aujourd'hui que ce pays signe officiellement son adhésion au CICC », s'est réjoui Adama Coulibaly, qui assure provisoirement les fonctions de secrétaire exécutif du CICC.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.