Burkina Faso: Coupe du Dg de l'ENSP - L'ENSP de Bobo-Dioulasso s'adjuge la coupe

18 Juillet 2019

Ce sont au total 8 équipes issues des Directions régionales de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou, Fada-N'Gourma, Ouahigouya, Tenkodogo, Kaya et la Direction de la formation supérieure en science de la santé (DFSSS) qui ont débuté cette compétition depuis le mois de mars dernier.

Au terme de ladite compétition, ce sont les écoles de Bobo-Dioulasso et de Koudougou qui se sont retrouvées en finale de cette 9ème édition le samedi dernier en présence du ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat, Maurice Bonanet.

La finale qui a opposé les deux meilleures équipes du tournoi a été remportée par l'ENSP de Bobo-Dioulasso par 1 but à 0 au dépend de l'ENSP Koudougou.

Ainsi, l'équipe victorieuse s'adjuge un grand trophée, un jeu de maillots, une somme de 150.000 FCFA, un ballon et des médailles en or. La finaliste malheureuse à savoir l'ENSP Koudougou a reçu un trophée, une enveloppe de 100.000 FCFA, un jeu de maillot, un ballon et des médailles en argent.

Le parrain de la cérémonie le Mogho Naaba Baongho, qui s'est fait représenter, a remis une enveloppe de de 100.000 FCFA à l'équipe victorieuse et 50.000 FCFA pour la 2ème équipe finaliste.

La 3ème équipe et la 4ème ont reçu chacune des ballons et des enveloppes et les autres équipes sont reparties avec des ballons. Pour l'équipe perdante (ENSP Koudougou), leur échec est dû en quelque sorte à l'arbitrage. «L'arbitrage était contre nous.

Il y a eu deux personnes en hors-jeu devant l'arbitre de touche qui a refusé de siffler. J'ai demandé aux organisateurs de revoir toutes ces failles dans l'organisation de l'édition prochaine. Lorsqu'on est contre une équipe, le moral est déjà bas», a déploré Souleymane Sawadogo, coach de l'ENSP Koudougou.

Un malentendu qui trouvera des solutions selon le premier responsable de l'Ecole, Dr Emile Paré. «Nous allons régler cela. Nous allons discuter avec les élèves et les enseignants», foi du Dg.

Une finale néanmoins riche en couleurs marquée par une forte mobilisation des différents acteurs concernés, à en croire le premier responsable de l'ENSP Ouaga, Dr Pargui Emile Paré. Pour lui, c'est une occasion qui permet aux élèves de fraterniser et de renforcer l'amitié entre eux, mais également entre eux et leurs encadreurs.

Tout en se réjouissant de la grande mobilisation qu'il y a eu autour de cet évènement, il a invité les élèves à intégrer constamment la pratique sportive dans leur vie professionnelle et sociale.

A entendre le directeur général de l'ENSP, au-delà de l'enjeu sportif, l'unité et la cohésion par le sport, recherchées au sein de l'École a prévalu.

«C'est le Burkina Faso y compris l'ensemble du personnel de l'ENSP qui gagne à travers ce tournoi qui vise à renforcer la cohésion au sein de notre institution. Le but est atteint», s'est-il réjoui en appréciant le niveau de l'affiche qui a mis aux prises les deux meilleures équipes.

«J'ai apprécié le fair-play de l'équipe perdante qui, au départ, avait quelques ressentiments. En dépit de cela, le sport a triomphé. Il fallait un vainqueur et c'est l'équipe la plus engagée qui a gagné. Koudougou n'a pas démérité non plus», a souligné le responsable de l'ENSP.

Aux dires du Dg de l'ENSP, cette coupe qui est à sa 9ème édition s'était toujours déroulée dans des conditions restreintes. Selon lui, il a fallu son avènement pour donner une dimension nationale à cette activité.

«... Depuis que j'ai pris la tête de cette institution, j'ai essayé d'apporter des innovations en revoyant l'enveloppe du vainqueur à la hausse à hauteur de 150.000 FCFA contrairement aux éditions précédentes où l'équipe victorieuse ne recevait que 60.000 FCFA», a-t-il précisé en rassurant que la 10è édition donnera un rayonnement meilleur à la présente édition.

A noter qu'en levée de rideau de cette finale, un match de gala a opposé les «Samo» aux «Mossi», arbitré par le Dg de l'ENSP et s'est soldé par le score de 0-0.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.