Sénégal: Augustin Senghor réélu membre du comité exécutif de la CAF

Le Caire — Augustin Senghor, seul candidat à sa succession au poste de représentant de la zone A de l'UFOA au comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF), a été réélu lors d'une assemblée générale tenue jeudi au Caire.

Le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), élu en 2018 à Casablanca (Maroc), a bénéficié, pour sa réélection, de la confiance de ses pairs des neufs membres de la zone A de l'UFOA, l'Union des fédérations ouest-africaines de football.

Il est réélu pour un mandat de deux ans, Augustin Senghor est assuré, en plus de la subvention annuelle d'un million de dollars destinée à la zone A de l'UFOA, de recevoir de la Fifa 500.000 dollars US de la CAF.

Une subvention du même montant est accordée aux autres zones de développement du football en Afrique, pour leur permettre de bien mener leur politique de développement, selon le président de la CAF, le Malgache Ahmad.

Les zones de développement pourront recruter un directeur exécutif, qui sera pris en charge par l'instance dirigeante du football africain.

Ahmad salue le soutien financier qu'apporte la Fifa au football africain et dit être "heureux" de la décision de la Fifa d'envoyer sa secrétaire générale, Fatma Samoura, pour mener à bien la réforme du football africain.

Le président de la CAF a interpellé les autorités égyptiennes sur la situation de l'organisation qu'il dirige, déplorant son manque d'accords de siège avec certains Etats.

"La situation juridique de notre institution est compliquée", a souligné Ahmad dans une allocution prononcée en présence du président démissionnaire de la Fédération égyptienne de football et président du comité d'organisation de la CAN 2019, Hany Abo Rida.

M. Rida et le ministre égyptien de la Jeunesse et des Sports, Ashraf Sobhy, ont tenu à rassurer Ahmad, promettant d'aider à améliorer la "situation juridique" de la CAF.

Le président de la Fifa, Gianni Infantino, a tenu à dédramatiser l'envoi de sa secrétaire générale, ajoutant que la CAF vit "une situation de crise".

"Mais elle est moindre par rapport à la situation que la Fifa a vécu à notre arrivée", a assuré Gianni Infantino. Le plus important, dit-il, est de "trouver ensemble une solution".

"La Fifa l'a réussi, et nous ne pouvons pas croiser les bras et attendre que les difficultés se règlent en Afrique avant de continuer à collaborer", assure le patron du football mondial.

Ahmad annonce par ailleurs l'arrivée à la CAF des anciens joueurs Samuel Eto'o et Didier Drogba, chargés de l'aider à réformer le football africain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.