Algérie: Aïd el Adha - Plusieurs vétérinaires pour le contrôle de la vente et de l'abattage du bétail

Alger — Quelques 2.000 vétérinaires publics et 9000 autres privés ont été mobilisés pour renforcer le contrôle du déplacement, de la vente et de l'abattage du bétail, et garantir le bien-être du consommateur en prévision de l'Aïd el Adha, a indiqué le ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, mercredi, dans un communiqué.

Une instruction a été donnée à tous les services vétérinaires pour parachever la vaccination 25 jours avant l'Aïd afin de garantir la bonne santé du cheptel ovin et du consommateur, a précisé Kedour Hachemi Karim directeur des services vétérinaires au ministre de tutelle, lors d'une rencontre qu'il a présidée au siège du département de l'Agriculture dans le cadre des préparatifs entamés en prévision de cette fête religieuse, en présence des inspecteurs vétérinaires de 15 wilayas du centre du pays.

De surcroît, il a été décidé d'effectuer des visites d'inspection, en coordination avec les services du ministère de l'Intérieur, dans les sites choisis comme points de vente agréés, afin de mieux s'enquérir des conditions de santé et d'hygiène.

Plus abondant à ce propos, Kedour Hachemi Karim a fait état de programmes radiophoniques et télévisés pour la sensibilisation des citoyens -en mettant au point les émissions des radios locales-, citant également l'importance de la coordination avec d'autres départements ministériels tel que les Affaires religieuses.

Par ailleurs, le même responsable a invité les inspecteurs vétérinaires à prévoir des journées portes ouvertes au niveau des abattoirs communaux pour renseigner les citoyens sur les bonnes techniques de l'égorgement et les astuces pour s'assurer de l'innocuité de la viande, dans le cadre des mesures prises pour éviter la putréfaction des viandes, et l'encouragement des citoyens à effectuer le sacrifice dans des abattoirs où sont réunies les conditions d'hygiène.

De même qu'il a instruit les cadres présents à délivrer des certificats sanitaires devant accompagner le cheptel lors de son déplacement, et à établir des postes de contrôle des moyens de transport du cheptel.

Dans le cadre de l'application de l'instruction du ministre de tutelle adressée aux walis au sujet de la définition de points de vente de moutons, en concertation avec les autorités locales et les représentants des salariés et de la société civile-, un intérêt particulier a été accordé, lors de cette rencontre, à l'organisation de la vente de moutons à travers des points de vente propres aux éleveurs, ce qui facilitera aux services vétérinaires le contrôle de la santé du cheptel et permettra au consommateur d'avoir un mouton à un prix raisonnable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.