Burkina Faso: Dédicace de livre - Le cardinal Philippe Ouédraogo répand «Les semences d'espérance»

Le cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque métropolitain de l'archidiocèse de Ouagadougou, a procédé à la présentation de son nouveau livre intitulé « Semences d'espérance ». Le livre apporte « aux catholiques tout comme aux hommes et femmes de bonne volonté un éclairage sur certaines réalités de la foi et des perspectives pour la construction d'un monde réconcilié ». C'était le jeudi 18 juillet 2019 à Ouagadougou.

Une sœur catholique vêtue de blanc immaculé, d'un regard dubitatif scrutait le ciel recouvert de nuages sombres. Mais la pluie matinale et intermittente n'a pas empêché les hommes de médias de répondre nombreux à l'invitation du cardinal à la rencontre organisée dans les locaux de l'archevêché.

C'est à l'abbé Gabriel Ilboudo, professeur de philosophie, qu'il est revenu l'honneur de présenter l'ouvrage dans ses grandes lignes.

« Semences d'espérance » dans sa forme extérieure se présente comme un document folio de 240 pages, brochuré et achevé d'imprimer en juin 2019 par les Presses africaines à Ouagadougou.

A l'intérieur, il est composé d'une série de conférences et d'enseignements où les textes sont illustrés par quelques photos en couleur.

Notons que lesdits enseignements et conférences sont subdivisés en 4 grandes sections après la dédicace de l'auteur, la préface faite par Mgr Paul Ouédraogo, archevêque de Bobo-Dioulasso.

Mais l'on pourrait se demander pourquoi un tel ouvrage ? A cette question principale, le cardinal Philippe Ouédraogo,l'auteur du livre, répond : « Tout évêque de l'Eglise catholique est revêtu de la plénitude du sacerdoce et exerce une triple fonction qui consiste à enseigner, à gouverner et à sanctifier ».

Puis il a poursuivi : « Au cours de mon ministère apostolique, j'ai eu l'opportunité de participer, tant au plan national qu'international, à une série de rencontres- colloques relatives au dialogue interreligieux et culturel, en vue de construire un monde fait de tolérance, de proximité, de réconciliation, de justice et de paix.

Ce livre est un écho partiel, voire « un grenier modeste » de la doctrine de l'Eglise sous plusieurs facettes ». Selon le cardinal Ouédraogo, son œuvre traite des questions canoniques, distille une spiritualité en vue de consolider la foi et adresse des interpellations précises dans le sens de la doctrine sociale de l'Eglise.

Plus spécifiquement, « dans le contexte burkinabè caractérisé par le défi de la violence terroriste, les conférences relatives au dialogue interreligieux pourraient constituer des contributions réelles pour construire un vivre-ensemble plus fraternel et plus paisible ».

A travers les lignes de « Semences d'espérance », se dégage une forte détermination : « Il nous faut résolument abattre les murs de la haine, de la violence, du radicalisme, de la division, de la stigmatisation, pour bâtir des ponts de tolérance, de proximité, de respect mutuel, de solidarité et d'amitié », a insisté l'archevêque dans son propos.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: L'Observateur Paalga

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.