Congo-Kinshasa: Mobilisation contre l'insécurité après la découverte de corps près de Bunia

Des corps sans vie ont été découverts à environ 10 kilomètres de Bunia, chef-lieu de la province, mercredi 17 juillet, provoquant la colère des jeunes.

Au moins huit personnes tuées par des inconnus, la plupart décapitées à environ dix kilomètres de Bunia, chef lieu de la province de l'Ituri. Excédés par l'insécurité, les jeunes ont décidé de défiler dans les rues de la ville mercredi, brandissant la tête d'une des victimes. Ils voulaient exposer la dépouille devant la tribune officielle de la ville pour interpeller les autorités locales et nationales.

Rapidement, la situation a dégénéré et la police s'est interposée. A la suite de ces heurts, deux civils ont été blessés dont un par balle. Dix autres civils et quatre policiers ont été interpellés, selon la même source. La scène a choqué les habitants de Bunia. Les activités étaient paralysées et n'ont repris normalement que ce jeudi.

La communauté Alur à laquelle appartiennent les victimes a décrété un deuil de trois jours. Pour sa part, Jean Bamanisa Saidi, gouverneur de la province, a assuré la population de la détermination des autorités à rétablir la paix et a indiqué que des mesures sont prises pour sécuriser davantage Bunia.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.