Congo-Kinshasa: Lutte contre Ebola - Le Royaume-Uni apporte son financement

Un financement de cinquante millions de livres sterlings va être débloqué par le Royaume-Uni pour soutenir les activités de lutte contre Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri touchées par cette maladie depuis le 1er août 2018. Cette annonce a été faite par le secrétaire britannique pour le développement international, Rory Stewart, lors d'une réunion de crise tenue lundi à Genève.

Depuis la déclaration officielle de la dixième épidémie d'Ebola, le gouvernement britannique figure parmi des partenaires qui appuient la RDC à mettre fin à cette maladie. Il apporte son soutien par le biais de l'OMS. Il a déjà pris en charge le vaccin, la surveillance et la construction des centres de traitement en réponse à l'épidémie, le dépistage au niveau des frontières des pays voisins à la RDC. Ce nouveau financement permettra la poursuite du travail de sauvetage dans les zones touchées par l'actuelle épidémie.

Le secrétaire britannique pour le développement international veut avoir une réponse véritablement internationale à cette crise inquiétante. Il pense qu'il faut dépenser beaucoup d'argent pour sauver de vies afin d'arrêter la propagation de cette épidémie. "Il y a encore beaucoup de choses à être très inquiet à ce sujet. Ce n'est pas un moment à l'autosatisfaction. Nous sommes littéralement sur un bord de couteau. Nous allons devoir mettre beaucoup plus d'argent en toute urgence. Il est intelligent de dépenser de l'argent maintenant. Donc, nous n'avons pas dépensé beaucoup plus tard", a-t-il déclaré.

Le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga, qui a pris part à cette réunion de Genève a reconnu que la 10e épidémie en RDC est une des urgences de santé publique les plus complexes de l'histoire récente. « Elle est la deuxième plus grande épidémie d'Ebola et la première dans une zone de conflit, avec des niveaux élevés de méfiance de la communauté autour de la réponse », fait-il remarqué. La réunion de Genève, dirigée par l'OMS et le Bureau des Nations-Unies pour la coordination des affaires humanitaires, a réuni les participants-clés, notamment le Royaume-Uni, l'ONU, le gouvernement de la RDC et les dirigeants d'ONG. La finalité était de faire le point de la riposte.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.