Sénégal: Appel à plus de vigilance dans la lutte contre le blanchiment de capitaux

Kaffrine — Le directeur des enquêtes administratives et financière à la Cellule nationale de traitement des informations financières (CENTIF), a invité jeudi à Kaffrine, à plus de vigilance dans la lutte contre le blanchiment de capitaux.

"Le blanchiment d'argent n'épargne aucune région au monde. Aujourd'hui, ce qu'il y a lieu de faire c'est de s'armer de vigilance et d'alerte", a dit Kéba Diallo.

Il s'exprimait en marge d'un atelier de sensibilisation sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme.

Kéba Diallo a invité les assujettis, c'est à dire les agents économiques qui interviennent au niveau des différents maillons de la chaîne de circulation de l'argent à plus de vigilance.

"Les assujettis doivent comprendre leurs obligations (...)", a dit le directeur des enquêtes administratives et financières à la CENTIF.

La réunion de sensibilisation était présidée par l'adjoint au gouverneur de Kaffrine chargé du développement, Cheikh Ndiaye, en présence des autorités administratives, des chefs de service, des élus locaux et des agents économiques.

Depuis sa création jusqu'à en 2018, la CENTIF a eu à recevoir des assujettis 1.370 déclarations suspectes. Sur ce chiffre, a-t-il indiqué, "il y a 193 qui ont fait l'avis de transmission au parquet".

"Il y a eu des cas de condamnations en terme de peine d'emprisonnement et de confiscation", a-t-il souligné.

L'atelier de sensibilisation, a expliqué le directeur des enquêtes administratives et financières à la CENTIF, a permis aux acteurs de mieux appréhender leurs missions et rôles pour plus d'efficacité dans la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, a salué Kéba Diallo.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.