Congo-Brazzaville: Formation du gouvernement - L'impasse persiste !

Entre-temps, Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le Premier ministre nommé le 20 mai 2019, n'a toujours pas de cabinet et continue d'évoluer à l'ombre de son prédécesseur pourtant réputé démissionnaire.

L'on n'est toujours pas sorti de l'auberge concernant la formation du gouvernement. Les discussions amorcées par les délégués du Cap pour le changement (Cach) et du Front commun pour le Congo (FCC), d'abord à Kisantu, puis au Rotana Kin Plazza à Kinshasa, ont accouché d'une souri. Aucun soupçon de convocation d'une nouvelle réunion à court terme n'est perceptible. Tout est, pour ainsi dire, bloqué. La pomme de discorde résiderait sur le choix des personnalités devant faire partie de ce gouvernement dont on connaît déjà le format ainsi que la nomenclature des portefeuilles.

Le FCC et le Cach, quoiqu'ils fassent partie de la coalition au pouvoir, n'émettraient pas sur la même longueur d'ondes sur la composition du futur gouvernement où chacune des deux composantes refuse de perdre la face. Fort de sa majorité dans les deux chambres du Parlement et dans les Assemblées provinciales, le camp Kabila tient à imposer sa marque dans ces tractations en revendiquant l'essentiel des postes ministériels.

Bien plus, à en croire des indiscrétions, l'autorité morale du FCC tient à positionner ses hommes de main dans le prochain exécutif national alors que Félix Tshisekedi voudrait composer avec des hommes nouveaux incarnant un certain profil de changement. Une différence d'approche qui, actuellement, plombe le processus de la formation du gouvernement.

L'on est bien dans une impasse politique dont le dénouement risque de prendre beaucoup de temps si l'on s'en tient aux positions diamétralement opposées soutenues de part et d'autre. D'autres sources allèguent que le président Félix Tshisekedi voudrait qu'on lui propose trois noms pour chaque poste. « Le président de la République a retourné au FCC et au Cach les listes des personnes à nommer au gouvernement. Ces premières listes alignaient une personne par poste. Ce qui n'est pas de l'avis du chef de l'Etat. Il a donné un ultimatum de 48 heures au FCC et au Cach pour lui transmettre des listes revues avec trois noms à chaque poste à pourvoir», a déclaré à ce sujet une source crédible au faîte du dossier.

En attendant, le nouveau Premier ministre nommé par le chef de l'Etat continue à se tourner les pouces, faute d'occupation. Nommé le 20 mai 2019, Sylvestre Ilunga Ilunkamba n'a toujours pas de cabinet et continue d'évoluer à l'ombre de son prédécesseur qui détient encore les manettes de gestion bien que démissionnaire, au nom de la continuité de l'Etat.

En attendant l'investiture du gouvernement de son successeur dont le programme devra obtenir le blanc-seing du Parlement, Bruno Tshibala continue d'expédier les affaires courantes. Bien qu'une certaine opinion trouve indécent qu'il puisse continuer de siéger à la primature après la nomination par ordonnance présidentielle du nouveau Premier ministre, l'intéressé ne semble visiblement pas prêt à lâcher prise. D'où le retard pris dans la remise et reprise entre le Premier ministre entrant et sortant. Une cérémonie renvoyée aux calendes grecques dont la tenue reste assujettie au déblocage de l'impasse qui pèse sur la formation du gouvernement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.